Le retour de la maternité



Votre nouveau rôle de parents n’a malheureusement pas de notice, mais quelques conseils vous aideront probablement à mieux vivre ce moment étrange où vous franchissez le seuil de votre domicile, heureux, mais inquiets…

Bébé est arrivé, tout s’est bien passé (ou presque…) et vous voilà de retour à la maison. Niveau matériel, vous êtes au point : la décoration de la chambre vous a pris du temps (et de l’argent), mais vous êtes plutôt contente du résultat, vous avez votre stock de couches pour un an et la maison est entièrement équipée pour enfin accueillir bébé, voiture comprise. Mais lorsque ça se complique, c’est au niveau du quotidien, et beaucoup d’entre vous se sentent alors un peu déboussolées et… seules !

Quel rythme prendre ?

Le meilleur rythme à prendre est celui de votre bébé. Pour tenir le choc des réveils nocturnes à répétition, profitez des moments de répit de la journée pour vous reposez. Exploitez le moment de la sieste pour vous allongez quelques instants pour reprendre toutes des forces. N’hésites pas à vous relayer pour garder les protagonistes en forme !

Nourrissez votre enfant dès qu’il exprimera les premiers signes de faim, pour éviter que bébé soit grognon. Pensez également à changer votre bébé régulièrement en nettoyant ses fesses au savon et à l’eau. Cette bonne habitude limitera les risques d’érythème fessier. Si vous n’êtes pas chez vous, vous pouvez utiliser des lingettes pour bébé qui feront très bien l’affaire. Préférez-en des douces pour sa peau, sans produits agressifs.

Enfin, pour éviter les mauvaises surprises, du type fesses irritées, débordements et autres couches qui s’ouvrent au bout de quelques mouvements de bébé, utilisez des couches adaptées à sa peau sensible et dotées d’un système anti-fuites, comme les couches Lotus Baby Natural Touch. Cette gamme testée dermatologiquement (sans lotion, sans colorant, ni parfum), accompagnera bébé tout au long de la journée, pour qu’il ne ressente aucune gêne. Un gain de temps qui vous facilitera encore plus la vie !

N’en faites pas trop

Ne traquez pas la moindre poussière comme l’ennemie jurée. Au contraire, votre bébé a besoin de ces bactéries pour construire ses propres défenses naturelles. Votre santé mentale et physique est bien plus importante que le ménage et la vaisselle. Révisez donc vos priorités ! La maison n’a pas besoin d’être nickel en permanence et bébé n’a pas besoin d’avoir ses layettes repassées !

Oubliez le propret et le rangé un temps pour privilégier la simplicité et la praticité. Tout ce que vous pouvez faire allongée ou assise plutôt que debout est bon à prendre. « Il s’agit d’instaurer une véritable discipline de vie basée sur la loi du moindre effort » nous dit la journaliste Catherine Sandner. S’occuper d’un nouveau-né est déjà une activité à plein temps, pas besoin de vous rajouter des tâches ménagères inutiles. L’essentiel est d’optimiser le rapport « énergie dépensée Vs bénéfices obtenus ».

Ne restez pas seule – Faites-vous aider

Une fois de retour chez elles, certaines nouvelles mamans qui se retrouvent isolées à partir du moment ou leur moitié reprend le chemin du travail souffrent de solitude, c’est d’ailleurs la première cause de dépressions post-natales. Il est donc important d’essayer de se créer un réseau afin de ne pas rester seule 8h d’affilées avec bébé. Demandez à votre partenaire, votre famille et à vos amis de petits services qui vous simplifieront énormément la vie.

N’hésitez pas à déléguer, ne jouez pas à la super-maman « total control », vous ne pourrez pas tout faire, et c’est normal ! Pensez également au soutien institutionnel comme les visites à domicile d’une sage femme libérale ou encore une garde de nuit (bonne idée pour un cadeau de naissance, environ 40 euros).

Il existe également des associations d’entraide où plusieurs jeunes mamans se retrouvent pour discuter de leur vécu, de leurs difficultés et de leurs astuces.

Suivez votre instinct

Malgré l’abondance de livres et de manuels que vous avez étudiés à la loupe, il arrive que dans certaines situations, vous ne sachiez pas comment réagir. La meilleure solution est alors de suivre son cœur. Prenez de la distance avec tout ce que vous ont dit les livres et écoutez votre instinct. Chacun a son avis sur la question, et si vous commencez à écouter tout le monde, vous n’êtes pas sortis de l’auberge !

Choisissez une ou deux personnes avec qui discuter de vos préoccupations, elles seront des oreilles attentives sans pour autant prétendre avoir la solution à vos angoisses.

Faites vous confiance et soyez tolérantes avec vous-mêmes,ce n’est pas un crime de laisser pleurer bébé quelques minutes de plus ! Vous avez aussi le droit de vous tromper, n’essayez pas de tendre vers l’idéal du parent parfaite.

Bébé, mais pas que…



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.