Qui est Petra de Sutter, première ministre transgenre en Europe ?



Petra de Sutter réussit un accomplissement de plus en devenant la première femme transgenre à devenir vice-Première ministre en Belgique. Retour sur son parcours engagé et inspirant.

Jeudi, Petra de Sutter a prêté serment en tant que vice-Première ministre du nouveau gouvernement belge, et elle sera également en charge de l’administration et des entreprises publiques. L’ex-eurodéputée devient ainsi la première femme transgenre à devenir ministre en Europe. Cette consécration est due à son parcours incroyablement inspirant, à une carrière de gynécologue reconnue internationalement et à un engagement politique fort.

Petra de Sutter, professeure de gynécologie, politicienne et transgenre

Petra de Sutter, 57 ans, est gynécologue de profession. Cette professeure est reconnue à l’international pour son expertise sur le sujet de la fertilité. Elle s’est engagée en politique pour devenir d’abord conseillère municipale, puis sénatrice en 2014. Cette même année, elle a fait son coming-out public après son élection et elle était la première femme transgenre à être élue au Sénat. Elle a été élue députée européenne en 2019, devenant la première écologiste a diriger la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs. En tant que sénatrice et eurodéputée, elle a continué à exercer sa profession de professeur de médecine tout en dirigeant le département de médecine de la reproduction à l’hôpital universitaire de Gand.

« Je suis incroyablement reconnaissante de la confiance que j’ai reçue de mon parti. La nuit dernière j’ai reçu le feu vert pour participer à un nouveau gouvernement. Maintenant, je vais faire tout mon possible pour relancer notre pays et travailler à un nouveau futur pour tous les Belges avec ce gouvernement », a twitté Petra de Sutter jeudi, après avoir prêté serment devant le roi Philippe de Belgique. Ce dimanche, elle a fait part de sa fierté de devenir la première ministre transgenre en Europe. « Je suis fière qu’en Belgique et dans la majeure partie de l’Union européenne votre identité de genre ne vous définisse pas en tant que personne et soit un non-problème. J’espère que mon engagement en tant que ministre et vice-Première ministre pourra déclencher un débat dans les pays où ce n’est pas encore le cas », a-t-elle déclaré.

 

La Belgique, un exemple à suivre pour l’inclusion des LGBTQI+ en politique

Si Petra de Sutter est la première femme transgenre à entrer dans le gouvernement Belge, elle n’est pas la première membre de la communauté LBGTQI+ à en faire partie. En 2011 déjà, la Belgique faisait figure de modèle en élisant Elio di Rupo au poste de Premier ministre. L’homme politique devenait alors le premier chef de gouvernement ouvertement homosexuel au sein de l’Union européenne, preuve que cet Etat a une longueur d’avance sur de nombreuses autres nations. Notons en outre que ce pays voisin de la France respecte une stricte parité entre les femmes et les hommes au sein du gouvernement. Un exemple à suivre, quand on sait que, chez nous, il aura fallu attendre mai 2020 pour qu’une femme transgenre, Marie Cau, soit élue en tant maire pour la première fois.

Miss France : bientôt une candidate transgenre ?

Vidéo par Juliette Le Peillet

A lire aussi : Sexisme : toutes les fois où les femmes n’ont pas pu s’habiller comme elles le voulaient

Suivez-nous sur Pinterest.
Pour retrouver nos meilleurs articles sur Messenger, inscrivez-vous ici.





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.