« Notre stade vide est un crève-cœur » / France / OL / SOFOOT.com

[ad_1]

SOS, d’un OL en détresse.

Dans un entretien accordé à L’Équipe, le gardien de l’OL Anthony Lopes est revenu sur la mauvaise passe que traverse le club actuellement. « Ce qu’on a démontré au « Final 8 », en étant combatifs, irréprochables, solidaires, en jouant très juste, on l’a perdu. Il faut retrouver notre hargne, il faut haïr la défaite, a-t-il expliqué. Moi, ça m’a fait mal de voir le tirage au sort de la Ligue des Champions sans l’OL. C’est très difficile. On n’est pas en C1, mais on n’est pas non plus en Ligue Europa. Ça fait très mal. On se doit de redevenir ce qu’on était à Lisbonne, de se remettre à l’endroit et de remettre l’OL à sa place. »

Cela passe par une victoire ce dimanche, face à l’OM. Rencontre qui se fera sans les supporters, au plus grand regret de l’international portugais : « Le foot, c’est avant tout un spectacle. C’est une passion qu’on aime partager. Voir notre stade vide est un crève-cœur. C’est difficile pour nous, pour les supporters, pour nos familles, qui ne pourront même pas venir demain. Le public me manque, les chants me manquent. Avant, il m’arrivait même d’en chanter quelques-uns. Quand le ballon était de l’autre côté, ça me permettait de m’évader un peu, d’évacuer, et de laisser ressortir le supporter qui était en moi. »

De chercher l’embrouille, aussi.
JS



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.