« Qu’il soit sanctionné à hauteur de son mensonge » / Ligue 2 / J7 / Valenciennes-Sochaux (0-0) / SOFOOT.com

[ad_1]

Vraisemblablement mordu au visage par son adversaire Ousseynou Thioune à la fin de Valenciennes-Sochaux samedi, le portier nordiste Jérôme Prior a vu le Lionceau l’accuser d’insultes racistes pour expliquer ce geste. Après avoir porté plainte ce lundi, l’ancien Girondin pose sa vérité.


Modififié

La rencontre en elle-même était tendue, samedi contre Sochaux ?
Non, je n’ai pas trouvé. C’était un match engagé sur le terrain, assez athlétique, mais il n’y avait pas un mauvais fond. C’est à la fin du match que quelques joueurs se sont embrouillés entre eux, il y a une petite échauffourée et il s’est passé ce qui s’est passé. Il n’y a pas eu de gros débordement, moi je suis dans mon but, je ne sais pas tout ce qui se passe sur le terrain.
Il s’est passé quelque chose entre vous pour provoquer ce geste ?
Il ne s’est rien passé pendant le match, ou après, on le voit à la fin. Il a dit qu’il y avait eu une bousculade à un moment : je ne savais même pas que c’était lui. Il dit que je l’aurais insulté, alors qu’il n’y a rien eu. On a vu lors de l’affaire Álvaro-Neymar qu’il y avait des gens spécialisés pour lire sur les lèvres, ces gens-là feront leur boulot. Sa morsure, c’est comme un coup de poing, ce sont des choses qui ne devraient pas avoir lieu sur un terrain de foot. Pour moi, c’est à la Ligue de gérer.

« Il m’accuse d’avoir tenu des propos racistes, c’est un sujet sur lequel il ne faut pas plaisanter, parce que c’est grave. C’est totalement faux, c’est juste incroyable. Je veux qu’il soit jugé devant un tribunal pour ses propos. »

Je n’accepte pas qu’on puisse dire que j’ai tenu des propos comme cela. Ce sont des mensonges, c’est une certaine diffamation, ce n’est pas acceptable. C’est pour cela que je suis allé porté plainte ce matin au commissariat de Valenciennes, le club a fait de même et m’accompagnera jusqu’au bout. Il m’accuse d’avoir tenu des propos racistes, c’est un sujet sur lequel il ne faut pas plaisanter, parce que c’est grave. C’est totalement faux, c’est juste incroyable. Ce mec sera puni pour sa morsure. Et je veux qu’il soit jugé devant un tribunal pour ses propos. Quelqu’un qui tient des propos racistes doit être jugé ; quelqu’un qui dit qu’une autre personne a tenu de tels propos alors qu’elle ne l’a pas fait, c’est aussi grave. Je ne sais pas le temps que ça prendra mais ça ira très loin. Je souhaite qu’il avoue son mensonge devant tout le monde. C’est juste horrible. Il a voulu dire ça, il n’a pas réfléchi, je ne laisse pas passer ça. Il a pété un plomb.
Qu’avez-vous déclaré lors de votre plainte ?
Je porte plainte pour coups et blessures tout d’abord, parce qu’il nie m’avoir mordu, et surtout pour diffamation. Il ne se rend pas compte de la connerie qu’il a faite en racontant ce truc.

Pourquoi s’en est-il pris à vous au coup de sifflet final ?
Demandez-lui !

On voit sur les images que sa morsure vous a laissé des traces.
Il y a la marque de ses dents, c’est une très belle morsure ! J’ai un certificat du médecin, je vais avoir la marque pendant un petit moment. Mais ça, c’est un détail.

Vous aviez déjà vécu un tel accrochage sur un terrain de foot ?

Jamais. Jamais de propos racistes, jamais rien. J’ai eu une très bonne éducation, j’ai mes valeurs, mes principes, je suis papa d’une petite fille, je sais ce qu’il faut montrer ou ne pas montrer.
On imagine vous ne vous êtes pas expliqués avec Thioune, depuis.
Non. Sur le coup, je pense que j’ai une bonne réaction : je ne suis pas bête, il y a des caméras de partout. Logiquement, je dis que je me suis fait mordre, je fais mon rapport à l’arbitre et la Ligue prendra sa décision. Il prendra ses matchs, que ça lui serve de leçon. Tu ne peux pas te dédouaner en sortant quelque chose comme ça.

Si vous aviez tenu ces fameux propos, quelqu’un d’autre les aurait entendus.
Quand Neymar a été victime d’insultes, la première choses qu’il a faite c’est d’aller le signaler. Là, il est rentré assez calmement au vestiaire ; si j’avais tenu de tels propos, il serait allé voir les arbitres, qui auraient fait un rapport. Maxence était là, mais je ne veux pas le faire rentrer là-dedans. C’est son coéquipier, quelqu’un de son club. Maxence sait très bien ce qui s’est passé. Si ça doit aller jusque là, je ne sais pas s’il témoignera. J’ai confiance en la justice, tout sera décortiqué et la vérité éclatera, j’espère qu’il sera sanctionné à hauteur de son mensonge.

Propos recueillis par Jérémie Baron



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.