Avec sa friperie, le CA Paris 14 la joue éco-solidaire / SOFOOT.com



Devenir un espace de sensibilisation aux enjeux environnementaux, voilà un des objectifs du Club Athlétique Paris 14. Lauréat du Prix Kipsta du Vrai Foot Day, qui récompense le meilleur projet autour du développement durable, le club francilien organise ce samedi sa propre friperie. Afin de donner une seconde vie aux équipements sportifs, et permettre aux familles modestes d’en acquérir à moindres frais.

Le CA Paris 14 n’est décidément pas un club comme les autres. « On aime bien casser un petit peu les codes. On a eu une femme présidente pendant plus de deux ans, et on va avoir un tout jeune président très bientôt, c’est dans l’ADN du club » , raconte Eddy Chauvin, à la fois responsable de la section jeunesse et du développement éducatif. Déjà très engagé auprès des jeunes, notamment à travers le Plan d’investissement compétences (PIC), qui vise à aider les joueurs du club en difficulté à intégrer le monde du travail, le club du 14e arrondissement a décidé de sensibiliser ses licenciés au développement durable. Le point d’orgue de cette initiative encore rare dans le football amateur français aura lieu ce samedi 10 octobre au stade Didot, dans le cadre du Vrai Foot Day, avec une friperie sportive, solidaire et totalement inédite.

Le Paris du développement durable

Durable, le CA Paris 14 l’est déjà depuis plus d’un siècle puisqu’il a été créé en 1897. Depuis, il est devenu une association motrice au sein du 14e arrondissement de la capitale. « Je suis arrivée il y a sept ou huit ans, rembobine Juliette Honoré, ancienne joueuse et actuelle bénévole du club. Il y avait déjà énormément d’actions en faveur des sections jeunesse, afin que le club ne soit pas juste un lieu où tu viens jouer au foot, mais un lieu de soutien et de sociabilité. » C’est dans cette lignée que Juliette et plusieurs membres du club ont mis sur pied l’an dernier une cellule de réflexion autour du développement durable. « On a fait quelques actions la saison dernière, notamment lors des matchs de Coupe de France de l’équipe féminine, ajoute-t-elle. L’objectif était d’éviter au maximum les déchets dans le club-house. Pour ça, on a remplacé les verres en plastique et en carton par des gobelets réutilisables, puis on a vu avec la mairie pour avoir tous les éléments afin de faire du tri sur place. » Un pas en avant qui n’a pas été facile pour tout le monde selon Eddy, également responsable du développement des nouvelles pratiques : « Ça a un peu fait grincer des dents, car les gens ne sont pas habitués, et de très mauvaises habitudes sont prises depuis plusieurs années. » Qu’importe, le CA Paris 14 a décidé d’enclencher la seconde.

Green control


Ce passage à la vitesse supérieure a été orchestré par la « cellule green » du club qui a eu l’idée d’organiser une friperie d’équipements sportifs. « Le Vrai Foot Day était l’occasion parfaite pour lancer ce projet-là, d’autant que ça fait longtemps qu’on a une réflexion régulière sur le nombre ahurissant de survêtements qu’on reçoit au club chaque saison. Sans oublier le local des objets perdus qui se remplit tous les ans » , précise Juliette, avant d’en dire davantage concernant la démarche entreprise par le club de la capitale. « Pour les jeunes qui grandissent, il y a évidemment une autre dimension qui entre en compte, Mais comme on est dans un quartier prioritaire de la ville, il y a pas mal de familles qui sont dans des situations un peu précaires. Donc l’idée, c’est aussi de créer un outil qui leur permette de récupérer facilement les affaires des autres sections, et que l’investissement dans un équipement ne soit pas un frein au fait de jouer dans un club. »
Pour ce faire, le club a lancé un appel aux dons auprès de ses plus de 800 licenciés, qui ont eu presque deux semaines pour faire leurs fonds de placard et se débarrasser de leurs équipements trop petits ou inutilisés. Ensuite, le CA Paris 14 s’occupera de revendre les survêtements, chaussures, shorts, maillots et chaussettes qui auront été déposés au club-house. Ce n’est pas tout, puisque les gens qui viendront le jour même avec des équipements pourront faire une sorte de troc en choisissant quelque chose parmi ce qui sera proposé par la friperie du club francilien. Donner une seconde vie aux équipements sportifs, permettre aux familles des joueurs de s’en procurer à moindre coût, et sensibiliser les membres du club au développement durable, voilà donc les objectifs de cet événement. « On est hyper-sensibilisés sur tous les problèmes de surproduction et de surconsommation dans le textile, rajoute Juliette. En plus, les équipementiers sportifs ne sont en général pas les plus cleans en matière de production et de conditions de travail. » Ça tombe bien, la marque française Kipsta, qui a décerné au club son prix du développement durable, s’est engagé à ce que 100% de ses produits soient éco-conçus d’ici 2026.

  • La friperie se tiendra au stade Didot ce samedi 10 octobre de 11h à 15h.
  • Par Maxime Renaudet
    Propos recueillis par MR.





    Source link

    Please follow and like us:

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.