Bordeaux et Lyon offrent une nouvelle purge au Matmut / Ligue 1 / J3 / Bordeaux-Lyon (0-0) / SOFOOT.com

[ad_1]

Un OL brouillon, un Bordeaux inoffensif : Girondins et Rhodaniens n’avaient pas grand-chose à fournir ce vendredi soir en ouverture de la troisième journée. Et ça s’est vu au tableau d’affichage (0-0).


Modififié

Bordeaux 0-0 Lyon

Au cas où certains en doutaient : non, ce ne sera pas festival tous les week-ends cette saison avec l’Olympique lyonnais. Après le récital contre Dijon (4-1) deux semaines plus tôt, les hommes de Rudi Garcia ont piétiné sur la pelouse de Bordeaux, qui n’a toujours pas pris le moindre but en trois journées, mais vient d’offrir un deuxième 0-0 consécutif à son public. Le pied.

Kadewere dans le bain, Briand dans l’attente

Le grand protagoniste de la dernière rencontre de l’OL Memphis Depay est pourtant toujours présent au coup d’envoi, et les dix premières minutes font penser qu’on part sur une nouvelle grosse soirée lyonnaise : une première flèche de Toko (2e), un ballon dans les nuages de Depay (3e) et une reprise pas lucide de Dembélé sur un centre du pourtant peu inspiré Max Cornet (8e) animent ainsi l’entame. Privé d’un Houssem Aouar posé sur le banc pour commencer, l’entrejeu lyonnais n’est pas aussi rayonnant qu’à l’accoutumée en début de partie, mais Bordeaux ne profite pas de son temps fort à la demi-heure de jeu. À l’entracte, aucun des deux camps n’a cadré la moindre tentative.
À la reprise des débats, les Girondins font barrage devant Joachim Andersen (47e), puis Dembélé (49e) au moment où l’OL repart à l’abordage avec encore plus d’entrain qu’une heure auparavant. Garcia abat sa carte Aouar, mais c’est l’autre entrant Thiago Mendes qui rate de peu le cadre (65e). Bordeaux fait des fautes, mais Cornet ne surprend pas Costil (67e), Léo Dubois fait la navette dans son couloir, mais Paul Baysse coupe l’herbe sous le pied du petit nouveau Tino Kadewere (76e), et à l’autre bout du pré, les ballons qui passent devant la cage d’Anthony Lopes ne débouchent sur rien au-delà de quelques frissons dans les travées du Matmut.
En parlant de poils qui se hérissent : déjà averti, Marcelo est tout heureux de ne pas se voir sanctionné à la suite d’un contact avec Toma Bašić dans les seize mètres lyonnais (77e). Même quand Aouar se met en route, ça ne prend pas : le petit prince du Rhône se faufile dans la surface, croise puis ne trouve que le montant de Costil, alors qu’Andersen du même côté et Adli en face voient tous les deux le cadre les fuir à deux reprises. Les entrées, notamment celle de Jimmy Briand, ne sauveront pas le spectacle. Du coup, le centième pion en Ligue 1 de Jimbo attendra : c’était seulement le soir du 42e carton jaune.
Girondins (4-2-3-1) : Costil – Sabaly, Baysse, Koscielny, Benito – Otavio, Bašić – Kalu (Adli, 62e), De Préville (Maja, 73e), Oudin (Poundjé, 90e+2) – Hwang U (Briand, 74e). Entraîneur : Jean-Louis Gasset.

OL (3-4-1-2) : A. Lopes – Denayer, Marcelo, Andersen – Dubois, Guimarães (T. Mendes, 59e), Caqueret, Cornet – Depay (Kadewere, 73e) – Toko-Ekambi (Cherki, 83e), M. Dembélé (Aouar, 59e). Entraîneur : Rudi Garcia.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Jérémie Baron



  • [ad_2]

    Source link

    Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.