En direct : Lille-Lens (1


Cinq ans, que le Nord-Pas-de-Calais et la Ligue 1 attendaient ça : pour la première fois depuis mai 2015, Lille et Lens s’affrontent dans l’élite du foot français. À huis clos, la faute au couvre-feu en vigueur dans la métropole lilloise. Pas d’ambiance au stade Pierre-Mauroy, donc, mais un gros enjeu : la première place du championnat, promise à l’éventuel vainqueur de ce derby du Nord. Feu !


Modififié

Auj. 21:00
Le 18/10/2020 à 21:00

Arbitre

François Letexier

Stade

Pierre-Mauroy (Villeneuve-d’Ascq)

Compétition

Ligue 1 Uber Eats (7e journée)

Commentateur

Simon Butel, au chaud chez lui pour respecter ce foutu couvre-feu

Gardien

Mike Maignan

Défenseurs

Domagoj Bradaric

Zeki Celik

José Fonte

Milieux

Benjamin André

Jonathan Bamba

Jonathan David

Renato Sanches

Attaquants

Luiz Araujo

Sven Botman

Banc de touche

Jérémy Pied

Reinildo

Adama Soumaoro

Jonathan Ikoné

Boubakary Soumaré

Xeka

Yusuf Yazici

Timothy Weah

Lucas Chevalier

Gardien

Jean-Louis Leca

Défenseurs

Yannick Cahuzac

Jonathan Clauss

Jonathan Gradit

Massadio Haïdara

Aleksandar Radovanovic

Milieux

Gaël Kakuta

Attaquants

Corentin Jean

Florian Sotoca

Loïc Badé

Cheick Oumar Doucoure

Banc de touche

Wuilker Fariñez

Zakaria Diallo

Clément Michelin

Cyrille Bayala

Tony Mauricio

Simon Banza

Arnaud Kalimuendo

Ismaël Boura

Charles Boli

C’est bel et bien validé par François Letexier ! Droit comme la justice, l’homme en noir indique le rond central. Je crois que le bout du doigt de Yilmaz dépassait… En Angleterre, ça se siffle, ça.

Photo de Burak Yilmaz

BUUUUUUTTTTTTTTTT DE BURAK YILMAAAAZZZ !!!! Belle combinaison lilloise sur un coup franc de Sanches. Trouvé au deuxième poteau par André, Yilmaz envoi le ballon de la tête dans le petit filet opposé. Les Lensois réclament un hors-jeu…

Pas mal d’absents côté lensois en revanche : Medina suspendu, Ganago pas remis de ce tacle de boucher de Kolodziejczak, Fofana qui a débarqué dans l’Artois avec une cuisse en vrac, Sylla out lui aussi… Ça fait quatre titus de moins, quand même. Du coup, une pièce sur le LOSC.

Luiz Araujo qui, du coup, a été préféré à Jonathan Ikoné pour animer le côté droit des Dogues. Pour le reste, c’est du grand classique côté lillois. Inutile de demander : Jérémy Pied est sur le banc, oui.

OOOOOHHHH GRADIT !!! On n’est pas passé loin du CSC, là ! Le défenseur lensois a failli tromper Leca d’une reprise du gauche imparable sur ce centre de la droite de Luiz Araujo.

C’est frappé par Kakuta, et repris de la tête par Sotoca… Dans le mauvais sens. Bon. Jonathan David a lui croqué une belle situation de contre y’a quelques minutes.

D’ailleurs, vous avisez pas de vous approcher du stade : le premier qui se fait gauler sur le parvis de Mauroy se prend 30 000 balles d’amende et (je cite le préfet du Nord) « de la prison ferme ». Il rigole pas, le type. Allez, bon coup franc pour les Lensois.

ET C’EST PARTI ! Quelle ambiance à Mauroy, ça chante fort. Ah, on m’indique dans l’oreillette que ce sont en fait des chants enregistrés. On joue à huis clos ce soir, merci le couvre-feu.

À noter que les supporters des deux clubs ont pas attendu ce soir pour lancer le derby : toute la semaine, ils se sont allumés à coup de banderoles interposées. Aux points, je dirais que c’est Lens qui a gagné, grâce à cet accrochage de drapeau sur le site de Luchin, le centre d’entraînement du LOSC, et sur le stade Pierre-Mauroy. Les Lillois, eux, se sont contentés d’accrocher des banderoles en ville… Disons que ça équivaut à s’auto-voler une bâche.

Et la dernière fois que Lens a gagné À Lille, c’était en février 2003, avec Rigobert Song et Tony « Tonygoal » Vairelles. Quelle époque !

Ça fait un sacré bail que Lens n’a pas tapé Lille. La dernière fois, c’était en 2006 : 4-2, avec des pions de Thomert, Cousin, Keita et Frau. Ça nous rajeunit pas.

Salut @Mr-Duss, bienvenue à toi ! T’es le premier. Toi aussi t’es confiné ? Tu vannes sur Bakari, mais il en a planté des pions dans le derby, le bougre !

Bon, vous le savez, y’a pas mal d’enjeu ce soir. Outre la première place, propriété actuelle du Stade Rennais, c’est aussi l’avenir du bâton de Bourbotte, propriété actuelle du RC Lens, qui se joue ce soir à Mauroy. Ah, et la suprématie régionale, j’allais oublier.

BONSOIR LA FRANCE ! Alors, ça boume ? On a passé un agréable dimanche ? La sieste devant Angers-Metz a été bonne ? Il est l’heure de vous réveiller, ou de vous magner pour arriver chez vous avant le couvre-feu. Remarquez, vous n’aurez rien de mieux à faire à 21 heures que d’être devant votre télé et avec nous : ce soir à 21 heures, Lille et Lens se livrent à un octogone sans règles. A la clé, pour le vainqueur : la place de leader de Ligue 1, rien que ça ! Pressez le pas, le football n’attend pas !

Simon Butel, au chaud chez lui pour respecter ce foutu couvre-feu





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.