La Lazio coince l’Inter / Italie / J3 / Lazio-Inter (1-1) / SOFOOT.com


L’Inter s’est cassée les dents sur une Lazio brouillonne mais solidaire, au terme d’un match d’une rare pauvreté technique et entaché de deux cartons rouges (1-1).

SS Lazio 1-1 Inter

Buts : Milinković-Savić (55e) pour la Lazio // Lautaro Martínez (30e) pour l’Inter

Il y a des jours, comme ça, où rien ne va. Rejointe en seconde période par une Lazio sur courant alternatif, l’Inter n’aura rien démontré de probant ce dimanche. Ni maitrise technique, ni envie, ni imagination. Un grand sac de vide dont les deux équipes n’ont pu extirper qu’un terne match nul, que les tifosi des deux formations auront envie de très vite oublier. Rien, nada, que dalle à manger : ce dimanche à Rome, la pitance était pour une fois sans saveur et sans intérêt.

Bonjour tristesse

Être à la mode est parfois un exercice délicat. Face à la Lazio, l’Inter s’essaie à une drôle d’expérimentation vestimentaire en jouant avec son troisième maillot. Un ensemble rayé gris et noir, déprimant comme un jour pluvieux. Des fringues moroses qui déteignent sur la première période des Lombards, plombés par un Vidal exerçant son influence beaucoup trop bas sur le pré et une doublette Barella-Gagliardini manquant encore de consistance dans l’entrejeu. Coté laziale , on ne fait pas beaucoup mieux.
Seul Lazzari, intenable sur son aile, parvient à arroser en centres dangereux la surface interista. Mais c’est encore bien trop léger, pour déstabiliser les Nerazzurri. Laborieux dans le jeu, les Lombards restent néanmoins un cran au dessus sur le plan individuel et Lautaro Martínez ne peut pas se priver pour en faire une concluante démonstration : à la demi-heure de jeu, l’Argentin récupère un ballon cafouillé par Perišić, joue de son corps puis trompe Strakosha du gauche de près. Voilà qui constituera la seule vraie gourmandise d’un premier acte tristement fade, et franchement décevant.

Vidal, tête à claques

Bonheur : le ciel laziale se dégage enfin, dans le second acte. Luis Alberto retrouve des cannes et ses dribbles, Correa et Immobile se sortent la tête du seau et Sergej Milinković-Savić – invisible, jusqu’ici – égalise d’un coup de crane piqué après avoir profité d’un centre enveloppé d’Acerbi. L’Inter, trop minimaliste offensivement, peut s’en vouloir, elle qui avait auparavant vendangé deux occasions par Lukaku et Lautaro Martínez. La Lazio est enfin bien dans ses baskets mais Ciro Immobile, taclé virilement par Vidal, a la mauvaise idée de s’énerver et s’en va tarter le Chilien.
L’arbitre sort le rouge, et le club du latium se voit obligé de finir le boulot à dix. Pas trop grave : l’Inter n’a rien dans les pattes, et pas davantage de matière dans la caboche. Sensi, fraichement entré en jeu, se chope lui aussi un rouge stupide pour avoir bousculé Patric. Brozović trouvera bien le poteau romain d’un tir contré, mais les gars de Conte ne se procureront pas davantage d’occasions. Un dénouement rasoir, qui accouche d’une certitude : les Nerazzurri vont devoir montrer beaucoup plus dans le jeu, s’il veulent décrocher un scudetto qui les fuit depuis dix ans maintenant.
SS Lazio (3-5-2) : Strakosha – Patric, Acerbi, Radu (Bastos, 16e puis Parolo, 46e) – Lazzari, Milinković-Savić, Leiva (Escalante, 80e), Luis Alberto (Akpa-Akpro, 79e), Marušić (Fares, 34e) – Immobile, Correa. Entraîneur : Simone Inzaghi.

Inter (3-5-2) : Handanovič – Škriniar (D’Ambrosio, 79e), De Vrij, Bastoni – Hakimi, Barella, Vidal (Brozović, 73e), Gagliardini (Sensi, 67e), Perišić (Young, 67e) – Lukaku, Lautaro Martínez (Alexis Sánchez, 79e). Entraîneur : Antonio Conte.

  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau





  • Source link

    Please follow and like us:

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.