L’ASSE laisse filer deux points à Nantes / Ligue 1 / J4 / Nantes-ASSE (2-2) / SOFOOT.com


Dominatrice au tableau d’affichage pendant quasiment l’intégralité de la recontre, l’AS Saint-Étienne a cependant concédé le match nul ce dimanche après-midi sur la pelouse de Nantes (2-2). Il s’agit du premier accroc vert, cette saison. Le héros jaune se nomme Renaud Emond, venu inscrire un pion crucial quelques secondes après son entrée en jeu.


Modififié

Nantes 2-2 Saint-Étienne

Buts : Simon (71e) et Emond (85e) pour les Canaris // Aouchiche (2e) et Maçon (66e) pour les Verts

Longtemps, très longtemps, l’AS Saint-Étienne a cru poursuivre son parcours sans faute depuis le début de saison. C’était facile, c’était écrit, c’était gagné. Reste que ce n’était ni vrai, ni réel. Ce dimanche après-midi, sur la pelouse de La Beaujoire, les Verts ont en effet mené par deux buts d’écart jusqu’à vingt minutes du terme. Sauf que de valeureux Nantais, emmenés par Moses Simon et Renaud Emond, sont venus leur couper l’herbe sous le pied en parvenant à égaliser (2-2). Les gars du Forez sont même passés à deux doigts de se faire renverser dans le temps additionnel, sur un gros manqué de Simon. Ce match nul, plutôt logique, permet néanmoins aux joueurs de Claude Puel de garder leur fauteuil de leader de Ligue 1 à égalité avec Rennes.

Départ anticipé

Les absences au coup d’envoi de Wesley Fofana (étrangement absent de la feuille de match) et de l’homme en forme du moment Romain Hamoua, laissé sur le banc par Claude Puel, n’empêchent pas les Stéphanois de démarrer ce match tambour battant. À peine plus d’une minute s’est en effet écoulée quand Yvan Neyou, bien servi par Bouanga, centre pour Adil Aouchiche. Lequel conclut de près, pour son premier but en Ligue 1 (0-1, 2e). Les Verts sont même tout proches de doubler la mise quelques instants plus tard, mais la frappe de Nordin est sauvée sur sa ligne par un Pallois venu à la rescousse de son gardien parti à l’abordage (7e).
Plutôt bien payé, car les Nantais se montrent les plus entreprenants. Progressivement, les Canaris partent à l’assaut du but de Moulin mais les tentatives lointaines de Kolo Muani et Abeid restent trop imprécises. Imprécis, c’est également le terme qui pourrait qualifier le travail d’Anthony Gautier ce dimanche. Au quart d’heure de jeu, l’arbitre de la rencontre – pas aidé, il est vrai, par les garants de la VAR – range son sifflet dans sa poche arrière au moment de signaler une faute pourtant évidente de Kolodziejczak sur Blas dans la surface verte. Les Jaunes pensent cependant égaliser juste avant la pause, lorsque la tête de Randal Kolo Muani termine au fond des filets de Jessy Moulin (44e). Raté, Ludovic Blas étant signalé hors-jeu d’un talon au départ de l’action. Dur pour le gamin, qui voit là son premier pion en Ligue 1 lui échapper une deuxième fois après une sentence similaire à Monaco la semaine passée.

L’Emond à ses pieds

Après un premier acte plutôt animé et plaisant, le rythme retombe un peu au retour des vestiaires. Jusqu’à un éclair signé Yvann Maçon, qui vient réveiller tout le monde. Venu du fond de son couloir gauche, le latéral rentre pied droit à l’entrée de la surface et envoie une praline dans la lucarne d’Alban Lafont pour faire le break (0-2, 66e). Rideau ? Certainement pas ! Car ce second but revigore, curieusement, les locaux. Sur une jolie action collective, Dennis Appiah envoie un centre qui file devant tout le monde… excepté Moses Simon, qui redonne espoir aux 5000 fidèles de La Beaujoire (1-2, 71e).
Saint-Étienne prend peur, Saint-Étienne subit et forcément Saint-Étienne finit par craquer. Sur un coup franc lointain, le cuir vient toucher le montant du portier stéphanois. Oui mais Renaud Emond, tout juste entré en jeu, a parfaitement suivi et pousse la gonfle au fond du but vide (2-2, 85e). Une égalisation qui donne des ailes aux Nantais, tout proches de venir renverser une situation complètement folle sur un gros raté de Simon dans le temps additionnel (91e). Les joueurs de Goucuff décrochent, malgré tout, un point ô combien mérité. Petit coup d’arrêt en revanche pour les Verts, qui ne l’emportent pas pour la première fois de la saison. C’est ça, de s’imaginer trop vite arriver.
Nantes (4-2-3-1) : Lafont – Appiah, Girotto, Pallois, Fábio – Abeid (Touré, 85e), Chirivella – Coco (Bamba, 65e), Blas (Emond, 85e), Simon – Kolo Muani. Entraîneur : Christian Gourcuff.

Saint-Étienne (4-2-3-1) : Moulin – Moueffek, Moukoudi, Kolodziejczak, Maçon – Youssouf (Gourna-Douath, 59e), Camara – Bouanga (Rivera, 76e), Neyou (Sow, 80e), Aouchiche (Monnet-Paquet, 76e) – Nordin (Hamouma, 59e). Entraîneur : Claude Puel.

  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Félix Barbé, à La Beaujoire





  • Source link

    Please follow and like us:

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.