L’Atlético maîtrise le Betis / Liga / J7 / Atlético/Betis (2-0) / SOFOOT.com


Atlético de Madrid 2-0 Betis Séville

Buts : M.Llorente (46e) et Suárez (90e+1).

Voilà de quoi retrouver le sourire chez les Colchoneros.

Après avoir mordu la poussière face au Bayern Munich en Ligue des champions (4-0), l’Atlético de Madrid ne s’est pas pris les pieds dans le tapis au Wanda Metropolitano contre un valeureux Betis Séville. En première période, les Verdiblancos sont pourtant les premiers à se mettre en œuvre, mais la tête de William Carvalho est bien captée par Jan Oblak (13e). Dans la foulée, Nabil Fekir met à son tour le gardien slovène à la parade d’une lointaine frappe du gauche (15e). De son côté, l’Atlético tente de trouver l’ouverture par l’intenable Luis Suárez, mais son tir frôle le poteau droit (27e). À la pause, le score de parité semble logique.

Cependant, l’Atlético n’a pas dit son dernier mot : dès la reprise des débats, Marcos Llorente parvient à se faufiler côté gauche et surprend Claudio Bravo pour trouver le cadre dans un trou de souris (46e, 1-0). Doucement, mais sûrement, les Madrilènes prennent le dessus sur leurs adversaires, à l’image de cette triple occasion en une minute : Bravo claque une frappe de Mario Hermoso au-dessus de son but, Héctor Herrera envoie une frappe enroulée sur le poteau puis Yannick Ferreira Carrasco met encore une fois Bravo à l’épreuve de l’arrêt réflexe (58e). Malgré l’exclusion de Martin Montoya après visionnage de la VAR, le Betis résiste grâce à son portier chilien en état de grâce devant Suárez (68e) et sur un duel remporté avec brio face à Yannick Ferreira Carrasco (76e). Au forceps, l’Atlético double la mise sur un centre en retrait de Renan Lodi repris par Suárez, récompensé pour sa grosse prestation (90e+1, 2-0).

Et voilà l’Atlético qui recolle à deux points du Real Madrid au classement, le tout avec un match en moins. Seule mauvaise nouvelle : la blessure musculaire de Ferreira Carrasco…

Atlético de Madrid (4-4-2) : Oblak – Hermoso (Lodi, 77e), Felipe, Savić, Trippier – Torreira (Ferreira Carrasco, 46e (Vitolo, 83e)), Koke, Lemar (Herrera, 46e), Correa (J.Félix, 58e) – M.Llorente, L.Suárez. Entraîneur : Diego Simeone.

Betis Séville (4-2-3-1) : Bravo – Moreno, Bartra, Mandi, Montoya – W.Carvalho (L.Moron, 65e), C.Rodríguez (V.Ruiz, 80e) – Tello (Joaquín, 65e), Canales, Fekir – Sanabria (B.Iglesias, 80e). Entraîneur : Manuel Pellegrini.
AD





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.