Le Barça zappe la Juve / C1 / GR. G / JUVENTUS-FC BARCELONE (0-2) / SOFOOT.com


Dominée mais plombée par trois buts de Morata logiquement refusés suite à l’utilisation de la VAR, la Juve n’a pas pu contrecarrer le Barça, qui a affirmé sa supériorité technique après la pause.

Juventus 0-2 Barcelone

Buts : Dembélé (14e), Messi (90e+1, sp) pour le Barça

Difficile de savoir si Alvaro Morata va virer technophobe, suite au match de ce soir. Ce qui est certain, c’est que l’attaquant bianconero s’est vu refuser trois pions par l’arbitre, assisté par une VAR impitoyable avec les Piémontais ce mercredi. Plus réaliste et un ton au dessus techniquement en seconde mi-temps, le Barca a lui proprement contrôlé son affaire et en a profité pour remporter un match dont l’issue lui permet de grimper en tête de son groupe de ligue des champions.

Dembélé verni, Morata maudit

Heureux de figurer dans le onze type après avoir débuté sur le banc lors du Clasico, Antoine Griezmann, servi par Pjanic, enflamme d’entrée la soirée, en envoyant un caramel sur le poteau droit turinois. On ne joue que depuis deux minutes, mais le ton est donné : ce Barça ne va pas avoir besoin de grand chose pour s’engouffrer dans les brèches piémontaises, ce mercredi. La Juve se bouge pourtant les miches, trouve quelques décalages grâce aux dézonages en série de Paulo Dybala, mais rien n’y fait : la Vieille Dame n’aura tenté qu’une frappe à la demi-heure de jeu. Même s’il convient de souligner que Morata se sera vu dans le même temps refusé deux pions à chaque fois pour hors jeu, après vérification de la VAR. Plus réaliste, plus chanceux aussi, le Barça tergiverse moins et Dembélé, d’une frappe lointaine contrée par Chiesa, ouvre la marque au quart d’heure de jeu. Messi, servi par une talonnade astucieuse de Griezmann, loupe ensuite le doublé, alors qu’il était dans une position idyllique pour enfoncer les Bianconeri. Finalement, l’affaire s’équilibre et ce premier acte s’achève sur des séquences de possession stériles et plutôt rasoirs des deux cotés.

Morata, rien ne VAR plus

Le Barca a heureusement l’élégance de débuter la seconde période sur une note technique plus relevée. Pjanic et De Jong passent la seconde dans l’entrejeu et Dembélé et Pedri, mieux servis, peuvent s’offrir quelques décalages inspirés sur les ailes. En souffrance, la Juve n’existe plus que par séquences, ce qui n’est pas loin de lui suffire pour revenir au score. Mais Morata, décidément poissard ce soir, se voit une fois de plus refuser un but, après avoir trompé Neto à bout portant, suite à un centre en extension de Cuadrado. La VAR vient alors encore sanctionner l’ancien Colchonero, hors jeu d’un microscopique bout de mollet. Les Juventini n’en restent pas moins dominés et Messi puis Griezmann loupent par la suite encore une fois le but du break coté catalan. Demiral, lui, vit manifestement plutôt mal le scénario du match, et chope un second jaune synonyme de rouge, après avoir savaté Pjanic dans l’entrejeu. Bernardeschi, tout juste entré en jeu, n’est pas plus adroit défensivement et déstabilise Fati dans la surface. Le penalty, transformé dans la foulée par Messi, vient alors conclure la sale soirée piémontaise. Pour le Barca, en revanche, tout baigne: les Blaugrana repartent avec trois points de l’Allianz Stadium et s’adjugent la première place de ce groupe G de la C1.
Juventus (4-2-3-1) :Szczesny – Cuadrado, Demiral, Bonucci, Danilo – Bentancur, Rabiot (Bernardeschi, 84e), Kulusevski (McKennie, 75e), Chiesa, Dybala- Morata (Arthur, 82e). Entraîneur : Andrea Pirlo.

FC Barcelone (4-2-3-1) : Neto – Sergi Roberto, Araujo (Busquets, 46e), Lenglet, Jordi Alba – Pjanic, de Jong – Dembelé (Fati, 66e), Griezmann (Firpo Junior, 88e), Pedri (Braithwaite, 90e) – Messi. Entraîneur : Ronald Koeman.

Par Adrien Candau





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.