Le derby dans la poche de Nîmes / Ligue 1 / J6 / Montpellier-Nîmes (0-1) / SOFOOT.com


Longtemps fermé, le derby entre Montpellier et Nîmes a finalement accouché d’une victoire des Crocos dans les derniers instants de la partie grâce à un pion de Renaud Ripart (0-1). Les Gardois gagnent, ainsi, le derby pour la première fois depuis leur retour dans l’élite.

Montpellier 0-1 Nîmes

But : Ripart (84e) pour les Crocos

Qui d’autre que lui ? Qui d’autre que Renaud Ripart, Nîmois pur souche, pour venir donner la victoire aux Crocos face à Montpellier ? Ce dimanche après-midi sur la pelouse de la Mosson, alors que le derby se dirigeait vers un triste match nul et vierge, le couteau suisse du Nîmes Olympique a surgi pour faire gagner les siens à quelques minutes de la fin de la partie (0-1).

Un but et une victoire venant ainsi récompenser le joli travail tactique de Jérôme Arpinon et ses joueurs, qui ont parfaitement réussi à museler la meilleure attaque de Ligue 1 grâce à un bloc solide et compact pendant toute la partie. Pour la première fois depuis son retour en Ligue 1, le Nîmes Olympique sort victorieux d’une confrontation avec son voisin.

Pelouse quadrillée de tous les côtés

Dans un joli maillot rose inhabituel en soutien au mouvement Octobre Rose, Montpellier peine à rentrer dans son match. C’est d’ailleurs Renaud Ripart qui fait passer le premier frisson de la rencontre, mais son centre-tir file devant le but de Jonas Omlin (5e). Bien en place, les Crocos cadenassent les couloirs et empêchent les pistons Arnaud Souquet/Mihailo Ristić de se déployer vers l’avant. De la même manière, le trio Fomba-Cubas-Deaux frustre parfaitement la triplette adverse au milieu de terrain.
Malgré tous ses efforts, Téji Savanier est notamment bien moins en vue que lors des matchs précédents. En difficulté dans le jeu, le meneur de jeu reste cependant un poison sur coups de pied arrêtés. C’est d’ailleurs dans la continuité de l’un de ses corners que le MHSC se procure la plus grosse occasion du premier acte, mais la reprise de Gaëtan Laborde est contrée à bout portant par Lamine Fomba (35e).

Ripart, héros Mosson

À peine revenu des vestiaires, l’ancien Nîmois trouve plus de liberté en quelques secondes que durant toute la première mi-temps. Profitant d’une déviation d’Andy Delort, Savanier se défait du marquage de Cubas mais sa tentative file au-dessus du but de Baptiste Reynet (48e). Ce derby, longtemps résumé à une succession de duels aériens plus qu’à un vrai match de foot, s’emballe doucement à l’heure de jeu au fur et à mesure que les espaces se créent. Zinedine Ferhat est par exemple à l’origine d’un centre dangereux, que personne ne peut reprendre (64e). L’Algérien sera, de nouveau, à la base du but vainqueur. Après une belle percée côté droit, son ouverture dans la profondeur trouve Ripart qui conclut de près (0-1, 84e). Le MHSC ne reviendra jamais. Les joueurs de Michel Der Zakarian tombent de haut, eux qui restaient sur trois victoires et un nul. Après quatre matchs sans succès, les Crocos renouent de leur côté avec les trois points. Et il n’y avait rien de mieux que de le faire à la Mosson.
Montpellier (3-4-1-2) : Omlin – Mendes (Mavididi, 87e), Hilton, Congré – Souquet (Sambia, 82e), Ferri (Mollet, 75e), Le Tallec (Chotard, 82e), Ristić (Oyongo, 75e) – Savanier – Delort, Laborde. Entraîneur : Michel Der Zakarian.

Nîmes (4-3-3) : Reynet – Burner, Briançon, Landre, Meling – Fomba, Cubas, Deaux – Ferhat, Denkey (Roux, 63e), Ripart. Entraîneur : Jérôme Arpinon.

  • Résultats et classement de la Ligue 1

    Par Félix Barbé





  • Source link

    Please follow and like us:

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.