Le FC Angaïs emporte le premier Voie Rapidico / SOFOOT.com



Dimanche à 10h à Angaïs, c’était derby en championnat de foot à 7 seniors des Pyréennes-Atlantiques. Et plus précisément le Voie Rapidico entre le FCA et les voisins de La Ribère. Les vainqueurs avaient promis une parade sur un tracteur à impériale dans les rues du village pour le présenter. Il n’en fut rien.

Rien d’anormal si lorsque vous pénétrez chez les Ginestet-Ducamin, il y a des ballons sur toutes les étagères. Débridée et boostée avec un pot Bidalot, notre Yobylette en a encore claqué trois ce week-end ! On en entendra certainement encore parler en 2065 et on s’excuse d’avance auprès de ses enfants. Sa clause libératoire vient de grimper à 350 bouteilles de pastis Henri Bardouin, de quoi décourager la concurrence. Rayon individualités, mention spéciale à notre Mickey Mike Chabat, beaucoup moins drôle que son oncle Alain lorsqu’il s’agit de couper des trajectoires ou de monter rageusement balle au pied tel le Talal El Karkouri de la grande époque.

Un succès collectif

C’en est fini des touchettes individuelles car ce succès est avant tout collectif. Comme l’a si bien dit Elie Baup (à lire à voix haute en se bouchant le nez) : « A partir du moment où le FCA a gagné les duels dans le coeur du jeu… » . Tout à fait Elie ! Porté par une grinta aussi protéiforme que sa pelouse, véritable ode à la biodiversité, les Angayais ont répondu présent. Le public est reparti ravi : la preuve, même Guyrôme Baluroux, le directeur sportif, s’est laissé aller à boire un Ricard, ce qui n’est pas dans ses habitudes.

Précisons tout de même que l’adversaire, assez impressionnant et peu récompensé de ses belles séquences de jeu (parce que muselé comme un pitt catégorie 3 aussi), est arrivé à huit, avec un des siens sur une jambe. Et que deux de ses joueurs se sont blessés au cours du match… De quoi calmer Daniel Riolo, qui nous voit déjà en finale de la Fuma.

Un prochain -ico au nom ridicule

Un bon rétablissement au gardien Jonathan, pourtant vêtu d’un maillot jaune que n’aurait pas renié Poussin Meslin et à l’autre Ribérois qui s’est fait mal. Merci aux Violets pour leur super état d’esprit. Un bon match du dimanche matin donc (surtout quand on le gagne !) pour le FCA. À dimanche prochain pour un nouveau derby. On cherche un nouveau nom ridicule en-ico et on revient.

Jérôme C.





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.