Le joueur accusé d’insulte homophobe aux États-Unis prend un congé administratif / États-Unis / San Diego Loyal / SOFOOT.com



Le tremblement de terre, puis ses répliques.

Le San Diego Loyal a quitté la pelouse, jeudi, après qu’un de ses joueurs, Collin Martin, ait dénoncé une insulte homophobe à son encontre de la part du milieu de Phoenix Rising, Junior Flemmings. Ce dernier s’est défendu par le biais d’un communiqué, niant les faits qui lui sont reprochés. Alors qu’une enquête a été ouverte, son club a annoncé que Flemmings « prendra un congé administratif afin de pouvoir se concentrer pleinement sur la coopération avec l’enquête » .


De son côté, Martin a tenu à livrer sa version sur les réseaux sociaux : « Un échange entre Junior Flemmings et moi a dégénéré au point qu’il me traite de « Bati Boy », ce qui est une insulte homophobe qui peut être traduite par « pédé ». Pendant l’arrêt de jeu suivant, j’ai essayé de dire à l’arbitre que j’avais reçu une insulte homophobe, cependant il s’est trompé et a cru que je lui disais qu’il était gay – d’où le carton rouge que j’ai reçu par erreur par la suite » .

« Une fois la situation clarifiée avec l’arbitre, et après avoir expliqué au quatrième arbitre et à mon entraîneur ce qui s’était passé, Flemmings est venu me dire qu’il était au courant de ma « situation » (je suis homosexuel) et qu’il ne m’avait pas insulté, poursuit-il. À ce stade, il est clair pour moi qu’il faisait marche arrière et tentait de nier ce qu’il avait dit. Pourquoi me dirait-il cette insulte s’il savait que j’étais gay ? »


Heureusement, ce n’est pas la commission de discipline de la LFP qui sera chargée de trancher.
QB





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.