Le podium pour Montpellier, le derby pour Brest / Ligue 1 / J4 / Résumé / SOFOOT.com


Ce dimanche en Ligue 1, les bonnes affaires sont pour Montpellier et Brest : le premier intègre le Top 3 après sa victoire sur Angers, le second passe en première partie de tableau suite à son succès dans le derby breton contre Lorient. Pour le reste, dans les duels de mal classés, Strasbourg a dominé Dijon comme Metz a battu Reims. Que des résultats positifs à domicile, en somme !

Strasbourg 1-0 Dijon

But : Mitrović (80e)

Dominer sans concrétiser, c’est toujours difficile à vivre. Surtout quand le bloc adverse est bien organisé, et laisse peu d’espace pour trouver la clé. Les têtes de Djiku (au-dessus) et Simakan (barre transversale), intervenues dans le premier acte après des erreurs dijonnaises, sonnent donc comme des regrets pour Strasbourg. Et quand les Alsaciens trompent enfin Gomis, l’arbitre refuse la réalisation pour une main d’Ajorque. Rien n’y fait, le 0-0 semble promis aux deux derniers du championnat. C’est sans compter sur l’abnégation du Sporting, qui réclame un péno refusé par la VAR et qui touche le montant par Saadi… avant de marquer ce fameux pion, Mitrović prenant finalement le dessus sur Ecuele-Manga et libérant son camp. Saadi ou Prcić ont beau foiré la balle du break devant un Gomis en mode chat, Kamara répond présent pour protéger cette mini-avance. Le RCSA l’emporte, là est l’important.

Note du match : 12/20, comme le nombre de matchs d’affilée sans victoire à l’extérieur en Ligue 1 pour Dijon.

Metz 2-1 Reims

Buts : Niane (18e et 88e) pour Metz // Dia (43e, sp) pour Reims

En-fin ! Après trois journées sans faire trembler le moindre filet, Metz trouve enfin l’ouverture au quart d’heure de jeu de son opposition contre Reims. Après des occasions de Zeneli et Dia contre une opportunité pour Boulaya, Niane ouvre le score de la tête sur un coup franc du même Boulaya. Sauf que s’ils solutionnent en apparence leurs problèmes en attaque, les Lorrains ont également des soucis en défense. La preuve avec cette faute de Boulaya – encore lui – sur Foket dans la zone de vérité, où Dia transforme le penalty égalisateur. Reste que son camarade Munetsi a la mauvaise idée de se faire expulser, à l’entame de la seconde période. En infériorité numérique, les visiteurs tentent quelques coups (par Dia, toujours lui, que Bronn stoppe) mais subissent logiquement. Problème pour les locaux : ni Boulaya, ni Niane et ni Udol ne se muent en héros. La faute à Maresic et ses potes, solidaires à dix. Lorsqu’on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre ? « Que dalle ! » rétorque Niane, qui double son compteur sur le gong sur un centre de Yade. Pas immérité, il faut l’avouer !

Note du match : 4/10, soit le nombre de points cumulés des deux formations depuis le début de saison (trois pour Metz, un pour Reims).

Brest 3-2 Lorient

Buts : Perraud (30e), Mounié (32e) et Honorat (72e) pour Brest // Hérelle CSC (35e) et Monconduit (92e) pour Lorient

Cinq minutes qui changent tout. Entre la 30e et la 35e, la Bretagne a vu du but. Trois, rien que ça, alors que le score était jusque-là bloqué à 0-0. Bim : trouvé par Faussurier, Perraud lance les hostilités. Bam : s’imposant dans les airs, Mounié breake d’un bon coup de casque. Boom : inquiet pour le suspense, Hérelle remet Lorient dans la rencontre en balançant la sphère dans ses propres cages. Son partenaire Honorat n’est pas d’accord et élargit donc l’écart en force à l’heure de jeu, ce qui a le don d’énerver Nardi pas détendu par le cadeau de Larsonneur dont profite Monconduit. Et pour cause : pendant que Brest saute dans la première partie de tableau, les Merlus nagent dans le mauvais sens. En direction de la zone rouge, quoi.

Note du match : 18/20, soit le nombre de mois qui s’étaient écoulés depuis le dernier but de Mounié en première division (Ligue 1 et Premier League confondues).

Montpellier 4-1 Angers

Buts : Souquet (18e), Delort (44e et 60e) et Mollet (86e) pour Montpellier // Bahoken (25e) pour Angers

Un capitaine se doit de montrer l’exemple sur le terrain. Ça, Delort l’a bien compris. Alors, quand sa formation se fait malmener par Angers, l’attaquant montre les muscles. Et après avoir buté sur Bernardoni, l’homme au brassard le trompe d’une tête plongeante juste avant l’entracte pour redonner l’avantage aux siens. Auparavant, Laborde se procure la première occasion mais c’est Souquet qui dépucèle le tableau d’affichage (grâce à un une-deux avec Laborde, justement). Sauf que Bahoken lui répond, profitant du manque de sérénité d’Omlin. Bref, 2-1 à la pause malgré une tentative à bout portant de Traoré. Au retour des vestiaires, Ebosse sauve son clan mais ne peut rien devant l’inépuisable Delort. Lequel, sur un bon travail de l’entrant Sambia, s’offre un doublé. Et la troisième place du championnat, en dépit de nombreuses occasions gâchées (Delort, Sambia ou Mavididi contre une de Aït-Nouri). Le tout, avec un ultime caramel enroulé de Mollet.

Note du match : 9/10, soit le nombre de rencontres officielles consécutives sans défaite à la Mosson pour Montpellier.

Par Florian Cadu





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.