le vice-président du club raconte / Allemagne / Ripdorf/Molzen / SOFOOT.com

[ad_1]

Le Covid-19 continue de bouleverser les compétitions. Dimanche dernier, en onzième division allemande, la deuxième équipe du club de Ripdorf/Molzen a préféré concéder une lourde défaite 37 buts à 0 plutôt que de prendre le moindre risque. L’équipe a en effet fait le choix de n’aligner que sept joueurs, soit le minimum autorisé sur le terrain alors que les joueurs adverses avaient été en contact avec une personne infectée. Surtout, ces derniers ont refusé de s’approcher de leurs concurrents, refusant tout duel ou marquage. De quoi laisser libre cours aux visiteurs pour soigner le goal average dès la deuxième journée, avec au passage un octuplé pour le dénommé Mark Müller, désormais sérieux candidat au titre de meilleur buteur de la division.



« Notre adversaire le SV Holdenstedt II a été en contact avec une personne positive au Covid-19 au cours des quatorze derniers jours. En raison de la période d’incubation, beaucoup de nos joueurs ne voulaient pas jouer » , explique à So Foot Patrick Ristow, vice-président de l’actuelle lanterne rouge de son groupe de 3e division de district. Le petit club situé dans le nord du pays a pourtant tenté d’obtenir le report de la rencontre. « L’entraîneur du SV Holdenstedt II a expliqué qu’il n’y avait pas de raison de repousser la rencontre. Si nous avions pris la décision de l’annuler, nous aurions dû payer 150€. Dans ce contexte de pandémie, notre club n’a plus l’argent pour se le permettre donc les joueurs ont décidé de jouer tout en gardant leurs distances. »

Les sept volontaires présents pour la boucherie et leur entraîneur n’ont pour autant pas prévu de plan particulier pour tenter de limiter la casse. Simplement faire acte de présence sur le terrain et regarder l’adversaire s’amuser. « Nous n’avons pas discuté de tactique parce que nous savions tous que cela allait être une grosse défaite, détaille encore Patrick Ristow. Nous savions que le score allait être très dur, mais la sécurité est plus importante qu’un match pour nous. Tous les joueurs sont O.K. avec le résultat. » Ce qui n’est pas forcément le cas des onze autres écuries de la poule.

Une deuxième défaite qui fait débat, une semaine après un revers inaugural sur la pelouse du SV Bankewitz (4-1). Patrick Ristow : « Ces derniers jours, nous avons eu de nombreux appels, beaucoup d’opinions de personnes de partout dans le pays pour nous donner leur avis sur ce que nous aurions dû faire. » D’autant que la situation pourrait bien être amenée à se reproduire dans les prochaines semaines au vu de la situation sanitaire. « Nous espérons que nous pourrons alors trouver une solution avec notre adversaire pour reporter le match » , espère le dirigeant allemand. En espérant que ce ne soit pas dès la prochaine journée, alors que se profile un déplacement au SG Lüder-Bodenteich III. Une équipe qui a pu observer toutes ces péripéties de loin, étant exemptée lors de cette deuxième levée mémorable.
TB



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.