Leeds tient City en échec / Premier League / J4 / Leeds-City (1-1) / SOFOOT.com


Attendu comme peu d’autres rencontres, l’affrontement du Leeds United de Marcelo Bielsa et du Manchester City de Pep Guardiola concentrait toutes les attentions. Et le match a tenu ses promesses, puisque les deux équipes se sont livré une bataille d’intensité parfois impressionnante. Très proches, les Whites et les Citizens ont alterné les temps forts et se quittent finalement dos à dos (1-1). Loin d’être illogique, mais plutôt pas mal pour Bielsa.

Leeds United 1-1 Manchester City

Buts : Sterling (15e, sp) pour les Citizens // Rodrigo (58e) pour les Peacocks

C’était l’une des rencontres les plus attendues de Premier League, cette saison : le Leeds de Marcelo Bielsa face au Manchester City de Pep Guardiola. Si les Citizens se présentaient ce samedi dans une dynamique mitigée, symbolisée par une défaite humiliante face à Leicester (2-5), les Whites pouvaient se targuer d’un début de saison abouti avec deux victoires en trois matchs. Mais l’intérêt de la rencontre débordait bien sûr d’une simple opposition entre deux belles équipes de Premier League, puisqu’elle mettait aux prises deux des meilleurs tacticiens au monde. Et dans cet affrontement entre Bielsa et Guardiola, ni le Maître Jedi ni le Padawan n’ont su prendre le dessus : malgré de nombreuses occasions et une intensité parfois impressionnante, les deux formations se sont séparées dos à dos (1-1). Tant pis, le spectacle a été au rendez-vous. Comme promis..

Un Leeds à réaction

Probablement désireux d’impressionner son mentor, Pep Guardiola décide de titulariser Mahrez en pointe et demande à ses hommes de mettre le paquet en début de match tout en imposant leur jeu. Des consignes parfaitement respectées : déchaîné dès les premières minutes, Manchester City accule les Whites et les soumet à une grosse domination. Après de belles frappes de Walker (1re) et Sterling (2e), De Bruyne trouve même le poteau (3e). D’abord incapable de sortir de son camp bien que solide en défense, Leeds parvient à se procurer une petite occasion grâce à Alioski (14e), mais finit par logiquement concéder l’ouverture du score. Après une mauvaise relance de Meslier, Torres récupère le ballon et sert Sterling. Qui, après un petit numéro, enroule parfaitement le ballon dans les filets du gardien des Peacocks (0-1, 17e).
City poursuit sa domination, et Leeds continue à avoir du mal à bien développer ses attaques. Mais à la demi-heure de jeu, les Skyblues lèvent le pied et finissent par laisser le ballon à leurs adversaires. Dans un souci de gestion ? Pour les hommes de Marcelo Bielsa, c’est une aubaine, et ceux-ci ne se font pas prier pour en profiter : plus conquérants, ils se procurent tout d’abord une grosse occasion par l’intermédiaire de Dallas qui tarde trop avant de tirer face à Ederson (37e). Puis, Ayling bute à son tour sur le gardien brésilien à la suite d’une énorme erreur de Benjamin Mendy dans la surface mancunienne. Leeds revient donc aux vestiaires bredouilles, mis en échec par la propreté d’Ederson.

Encore des boulettes, à City

Dès le retour sur la pelouse, en revanche, Leeds United reprend sa marche en avant avec un rythme de tous les diables. Dominateurs dans le jeu, maîtres du ballon et impressionnants dans l’impact physique ou dans l’intensité, les ouailles du Loco mettent au supplice celles de l’apprenti. À l’heure de jeu, les Peacocks sont finalement logiquement récompensés de leurs efforts : tout juste entrée en jeu, la recrue Rodrigo profite d’une nouvelle énorme bourde individuelle des Citizens, cette fois commise par Ederson à la réception d’un corner, pour marquer à bout portant dans le but vide (1-1, 59e). Dans une rencontre qui se débride de plus en plus, les Whites continuent à conserver l’offensive et touchent même le poteau, de nouveau sur une tentative de Rodrigo (69e).
Problème : les deux équipes, à la rupture, sont trop souvent coupées en deux. Si elles savent se montrer dangereuses, elles concèdent aussi beaucoup. Si bien que le sort de la rencontre semble tenir à un fil. Mais en fin de match, c’est Manchester City qui prend à nouveau les choses en main face à un adversaire qui semble piocher physiquement après tant d’efforts consentis. De Bruyne (80e), Silva (82e, 83e) et Sterling (85e) tentent leur chance… Tous se heurtent à une défense solide, et à un Meslier concentré. Bref, City n’y arrive pas, et Leeds tient bon. Le score ne bouge plus, et les deux équipes se séparent finalement sur un score de parité. Peut-être une bonne manière pour Bielsa et Guardiola de se témoigner leur respect mutuel. Reste que les Whites, composés d’une flopée de joueurs moyens, ont réussi à tenir tête à l’une des meilleures équipes du Royaume. Et ça, c’est déjà complètement fou.
Leeds (4-4-2) : Meslier – Ayling, Cooper, Koch, Dallas – Costa, Phillips, Klich (Davis, 77e), Alioski (Poveda, 46e) – Roberts (Rodrigo, 56e), Bamford. Entraîneur : Marcelo Bielsa.

Manchester City (4-3-3) : Ederson – Walker, Dias, Laporte, Mendy (Aké, 71e) – De Bruyne, Rodri, Foden – Torres (Silva, 65e), Mahrez (Fernandinho, 77e), Sterling. Entraîneur : Perp Guardiola.

Par Valentin Lutz





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.