Leicester fait valdinguer Manchester City / Premir League / J3 / Manchester City-Leicester (2-5) / SOFOOT.com

[ad_1]

Trois penalties provoqués et cinq buts concédés : Manchester City a frisé le ridicule à domicile contre Leicester ce dimanche et a explosé en vol (2-5). Mais c’est surtout l’immense performance des Foxes, résilients après une entame de match laborieuse et une ouverture du score à remonter, qui mérite d’être soulignée. Avec son triplé, Jamie Vardy a évidemment été le grand bonhomme d’un match à rebondissements et marqué par les errements des Citizens.

Manchester City 2-5 Leicester

Buts : Mahrez (4e), Aké (83e) pour les Citizens // Vardy (37e sp, 53e, 58e sp), Maddison (76e), Tielemans (87e sp) pour les Foxes.

Vingt minutes se sont écoulées à l’Etihad Stadium que plus grand-monde ne donne cher des chances de Leicester. À ce moment-là, Leicester court après le score depuis la 4e minute, assiste impuissant à la partition du trio De Bruyne-Mahrez-Sterling et se demande depuis quand il a évolué aussi bas sur le terrain. Et puis… Parce que ce Manchester City est aussi brillant devant qu’il est parfois affligeant derrière, l’improbable renversement de situation est devenu de l’ordre du possible. Et parce que Leicester, surtout, compte deux oiseaux rares dans ses rangs. Un : un Brendan Rodgers qui n’a pas hésité à dégager son fidèle 4-1-4-1 pour un système à cinq défenseurs et dont le plan a fonctionné à merveille. Deux : Jamie Vardy, évidemment. Qui d’autre ! Transformer deux penalties est une chose. Se les être procurer soi-même, comme un très grand qu’il est, et en ajoutant une éblouissante panenka au tableau, en est une autre. Comme l’ensemble de la prestation des Foxes, en somme, qui ajouteront deux pions dans un match rocambolesque.

Les maux de tête de Guardiola


Retranché en 5-4-1, donc, Leicester vient avant tout à l’Etihad pour enrayer la machine de Guardiola et saisir les contres en vol dès que le besoin s’en fera ressentir. Mais être agglutiné à cinq autour de ses cages et subir autant que possible, Leicester n’en a pas vraiment l’habitude. Manchester City ne se fait pas prier pour imprimer son grip sur la partie et prendre d’assaut la surface adverse. Il ne faut ainsi que quatre micro minutes aux Citizens pour prendre le lead, et de quelle façon ! A la retombée d’un corner repoussé sur la droite de la surface, Riyad Mahrez ne prend pas de gants et propulse une supersonique reprise de volée à 94 km/h dans les filets de Kasper Schmeichel (1-0, 4e). Rodri, à distance respectable (13e), Kevin De Bruyne, à la suite d’un beau mouvement (17e) et Fernadinho, d’une tête qui aurait dû rimer avec break (25e) ne font qu’accentuer l’étau autour de la gorge des Foxes. Qui se libèrent enfin après vingt-cinq minutes de jeu. L’égalisation est galvaudée par une passe abominable de James Justin (26e) ? Pas grave, Nampalys Mendy fait feu au milieu, transmet à Harvey Barnes qui alerte Vardy dans la surface… Accroché par Kyle Walker, le striker anglais se fait justice lui-même sur penalty (1-1, 37e).
Un tir (le penalty donc), un tir cadré, un but… Il n’en a faut pas plus pour provoquer l’ire des Skyblues après la pause, mais Mahrez rate la mire en bonne position (53e). A peine une minute plus tard, Leicester a remonté tout le terrain et Vardy a eu tout le loisir d’enfourner une panenka pour prendre l’avantage (1-2, 53e)… Le symbole des grosses difficultés de ce City à la perte du ballon, dans la gestion des espaces au milieu et de celle de la profondeur dans son dos. Illustration avec Eric Garcia, en retard, qui tamponne encore Vardy dans la surface : deuxième succès pour l’attaquant des Foxes à onze mètres (1-3, 58e). Le coeur y est encore à Manchester City, d’autant plus quand De Bruyne heurte la transversale d’une tête sur un centre de Benjamin Mendy (63e), mais Leicester se montre toujours aussi solide derrière. Et James Maddison inspiré façon génie devant. D’une cartouche en pleine lucarne, le milieu offensif fait résonner l’Etihad encore plus creux qu’il ne l’est habituellement (1-4, 76e) et douche les espoirs de Citizens que Nathan Aké parvient à peine à raviver d’une tête sur corner (2-4, 83e). Le coup de butoir viendra finalement de la patte de Youri Tielemans… sur un troisième penalty concédé par les hommes de Pep Guardiola (le coupable se nomme Mendy cette fois-ci). Le Catalan n’en a vraiment pas fini avec ses maux de tête… Manchester City (4-2-3-1) : Ederson – Walker, Garcia, Aké, Mendy – Fernandinho (51e, Delap), Rodri – Foden, De Bruyne, Mahrez – Sterling. Entraîneur : Pep Guardiola.
Leicester (5-4-1) : Schmeichel – Castagne, Amartey, Evans, Söyüncü, Justin – Praet, Mendy, Tielemans, Barnes – Vardy. Entraîneur : Brendan Rodgers.

  • Résultats et classement de la Premier League


  • [ad_2]

    Source link

    Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.