Les notes des Bleus / Ligue des nations / Gr.3 / France-Croatie (4-2) / SOFOOT.com

[ad_1]

  1. SOFOOT.com
  2. // Ligue des nations
  3. // Gr.3
  4. // France-Croatie (4-2)

Un gardien peu rassurant, une défense aux abois, un milieu bancal, une attaque heureuse et des remplaçants utiles : il n’y a pas de doute, ce France-Croatie a été le parfait remake de la finale de Moscou.


Modififié

Équipe de France

Hugo Lloris

Donner une note

Tantôt capo s’éreintant la voix dans les virages du Stade de France, tantôt ramasseur de balle quand il n’y avait pas lieu d’intervenir, tantôt lanceur de ola au moment des frappes croates… Dommage d’avoir été le douzième homme avant d’être ne serait-ce que le onzième.

Dayot Upamecano

Donner une note

Un but ne fera pas oublier que le Dayot, ça fait péter. Oupsi-mecano.

Clément Lenglet

Donner une note

Lucas Hernandez

Note de la rédaction

8÷2

Donner une note

Moussa Sissoko

Donner une note

Franchement, quelle drôle d’idée d’aligner Moussa Sissoko sur un côté pour inverser le ratio de 1 centre réussi sur 11 tentés en Suède. Qui peut Mouss’ peut point.

N’Golo Kanté

Donner une note

Comme quoi, il n’y a pas besoin d’avoir une gastro pour être transparent toute une mi-temps contre la Croatie. A bénéficié de sept minutes de plus que lors de la finale avant d’être relevé par le décomplexé Eduardo Camavinga (8), plus astro qu’autre chose.

Steven Nzonzi

Donner une note

N’a jamais aussi bien porté son surnom. Soupe Dogg*.

Ferland Mendy

Note de la rédaction

117e au général

Donner une note

A mis tout son cœur pour disputer tous les sprints, même les intermédiaires et les défensifs, mais n’a fait que sucer des roues et se ramasser des gamelles. Pas de maillot vert, mais de jolis bleus pour le Bryan Coquard du football.

Antoine Griezmann

Donner une note

Cette rencontre lui aura permis de trouver une solution pour marquer son prochain penalty : le tirer depuis les 5,50m et si possible sur une remise d’un coéquipier. Remplacé à la 77e par Nabil Fekir (non noté), qui prie lui pour que le sixième changement soit instauré en compétition s’il veut continuer à avoir du temps de jeu en sélection.

Anthony Martial

Donner une note

Puisque les Bleus ne méritaient pas de mener à la mi-temps, il a préféré offrir son second but sous le maillot de l’équipe de France à Livaković, le gardien croate crédité d’un CSC. Anthony Impartial.

Wissam Ben Yedder

Donner une note

Puisque son sélectionneur ne lui fait que des cadeaux empoisonnés en l’alignant face à des malabars, le Monégasque a fini par trouver tout seul la clé pour sortir de sa cellule. Remplacé à la 62e par Olivier Giroud (7), venu chasser les démons d’Antoine Griezmann sur penalty et le total de Platini (41 buts à 40 pour Michel).

Didier Deschamps

Donner une note

Son plan était sympa dans l’idée, mais d’évidence, il ne convient pas à cette équipe. Alors, Didier, soit gentil et tais-trois.

Par Mathieu Rollinger, au Stade de France
* Si t’as pas la ref’, trouve-toi le numéro 163 de SO FOOT.



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.