Lille encage les Canaris – Lille, FC Nantes, Imran Louza, Jonathan Bamba / SOFOOT.com

[ad_1]

Grâce à un but contre son camp et un penalty de Yılmaz, Lille prend le meilleur sur Nantes et s’empare du fauteuil de leader (2-0). C’est certain : il faudra compter sur le LOSC cette saison.


Modififié

Lille 2-0 Nantes

Buts : CSC (43e) et Yılmaz (87e sp).

C’est parfois avec les vieux plats qu’on fait les meilleures confitures. À cinq minutes de la fin de cette rencontre entre Lille et Nantes, le contre est lillois. Côté droit, Isaac Lihadji décale Jonathan Bamba qui fixe la défense et sert Burak Yılmaz, 35 ans et toutes ses jambes, qui se fait crocheter dans la surface par Dennis Appiah. La sentence est irrévocable : penalty pour le LOSC. Avec toute son expérience, Yılmaz réalise un contre-pied parfait sur Alban Lafont pour ouvrir son compteur but avec son nouvel employeur et assurer un troisième succès des siens en championnat. Costaud.

Malheureux Pallois

Dans son antre, Lille souhaite poursuivre sur sa dynamique positive en championnat avec deux victoires et deux matchs nuls. Suite à une première frappe contrée par Andrei Girotto (6e), la deuxième tentative de Yılmaz est bien détournée sur la gauche par Lafont (8e). Après une période de creux, les Dogues continuent de pousser mais Luiz Araujo voit son tir à l’entrée de la surface dévié par Nicolas Pallois en corner (23e). Confronté aux bloc nantais, les locaux ne s’approchent que trop rarement de la surface de réparation adverse et seul un coup franc lointain de Renato Sanches hors cadre (31e) réveille un stade Pierre-Mauroy qui tombe progressivement dans le sommeil.

Une bien mauvaise idée, puisque cela permet aux Canaris d’entretenir l’espoir d’un résultat positif dans les Hauts-de-France : Girotto croise trop sa reprise de volée (37e) puis Randal Kolo Muani se dégage de son marquage mais manque de puissance pour tromper la vigilance de Mike Maignan (38e). Sans doute touché dans son orgueil, le LOSC décide de sortir les crocs : Araujo oblige Lafont à un nouvel arrêt, mais Zeki Çelik est à la retombée pour centrer le ballon vers Jonathan David. Pas assez tueur, le Canadien effleure tout de même le ballon et engendre la maladresse de Pallois qui pousse le ballon dans ses propres filets (43e, 1-0). Lille pense avoir fait le plus dur…

Yılmaz, permis de tuer

Seulement, la reprise n’est pas de tout repos pour les hommes de Christophe Galthier : Sanches prend en pleine tête la frappe tendue d’Imran Louza (48e), mais préserve le but d’avance des siens. À la recherche de l’égalisation, les Nantais ne baissent pas les bras mais leur secteur offensif manque de tranchant. Dynamiteur de la partie grâce à son entrée en jeu, Jonathan Ikoné arme une lourde reprise de volée mais Pallois fait encore obstacle devant son but (66e). Grâce aux premiers changements dans la partie, le match s’emballe : Bamba trouve le poteau de Lafont (70e) puis Louza force Maignan à réaliser une claquette salvatrice (76e). Grâce à un contre fatal, Yılmaz obtient un penalty et clôt le suspense (2-0, 87e). Lille est leader, Nantes s’est brûlé les ailes.
Lille (4-4-2) : Maignan – Bradarić, Botman, Fonte, Çelik – Sanches (Soumaré, 78e), André (Xeka, 91e), J.Bamba, Araujo (Lihadji, 78e) – David (Ikoné, 64e), Yılmaz (Yacızı, 91e). Entraîneur : Christophe Galthier.

Nantes (4-2-3-1) : Lafont – Fabio, Pallois, Girotto, Appiah – Louza (Abeid, 87e), Chirivella – Simon, Blas (Emond, 89e), Coco (K.Bamba, 72e) – Kolo Muani. Entraîneur : Christian Gourcuff.

Par Antoine Donnarieix



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.