L’Italie tenue en échec par les Pays-Bas / Ligue des nations / J4 / Italie-Pays-Bas (1-1) / SOFOOT.com


Lancée par une réalisation de Lorenzo Pellegrini, l’Italie n’a finalement pas pu faire mieux qu’un nul face aux Pays-Bas (1-1) ce mercredi soir à Bergame. Un résultat logique à l’issue d’un match plutôt rythmé, qui fait néanmoins perdre à la Nazionale son statut de leader du groupe 1.

Italie 1-1 Pays-Bas

Buts : Pellegrini (16e) pour l’Italie // Van de Beek (25e) pour les Pays-Bas

Après son nul frustrant en Pologne (0-0) quelques jours plus tôt, l’Italie avait l’occasion de quasiment sortir les Pays-Bas de la course à la première place du groupe 1 de cette Ligue des nations. Mais il n’en a rien été, la faute en partie aux coéquipiers de Hans Hateboer qui ont montré une force collective supérieure à celle des dernières sorties depuis la prise de fonction de Frank de Boer.

Il faut attendre le quart d’heure de jeu à Bergame pour apercevoir une première étincelle. Celle provoquée par le duo Federico Chiesa – Nicolò Barella, côté droit, qui débouche par la suite sur un caviar du joueur de l’Inter pour Lorenzo Pellegrini qui ajuste sans trembler Jasper Cillessen (1-0, 16e). L’Italie est devant, et n’est même pas loin du break, mais Ciro Immobile bute une première fois sur le portier de Valence quelques minutes plus tard (23e). Pressés, les Oranje ne vont pas tarder à réagir de la meilleure manière possible. Avec un peu de réussite dans le cœur de la surface, Memphis Depay trouve Donny van de Beek qui nettoye la lunette de Gianluigi Donnarumma et égalise (1-1, 25e). Sous l’impulsion d’un Frenkie de Jong brillant, les Pays-Bas gagnent en maîtrise au fil des minutes, mais ne parviennent pas à cadrer de nouveau, à l’image de cette tête de Luuk de Jong pourtant en position idéale (36e).

Au retour des vestiaires, le rythme est toujours aussi soutenu et il faut un grand Donnarumma pour empêcher Depay de décrocher le gros lot (54e). Les visiteurs occupent le camp italien, mais ne sont pas loin d’imploser quand, de l’autre côté du pré, Ciro Immobile file seul en contre, mais perd une nouvelle fois son face-à-face avec Cillessen (56e). Les minutes passent, et l’Italie reprend peu à peu ses esprits. Sans vraiment réussir à inquiéter la cage hollandaise, malgré les entrées des Parisiens Moise Kean ou Alessandro Florenzi. Le score ne bouge plus, et l’Italie perd sa place de leader au profit de la Pologne, victorieuse de la Bosnie (3-0). Une manière de rappeler à Roberto Mancini qu’il reste encore du boulot avant de retrouver l’Italie à son niveau.

Italie (4-3-3) : Donnarumma – D’Ambrosio, Bonucci, Chiellini, Spinazzola – Verratti (Locatelli, 55e), Jorginho, Barella – Chiesa (Kean, 55e), Immobile, Pellegrini (Florenzi, 72e). Entraîneur : Roberto Mancini.

Pays-Bas (4-3-3) : Cillessen – Hateboer, De Vrij, Van Dijk, Ake – Van de Beek, De Jong, Blind (Veltman, 77e) – Wijnaldum, De Jong, Depay (Babel, 90e+2). Entraîneur : Frank de Boer.

Par Andrea Chazy





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.