Liverpool perd 7-2 ! / Premier League / J3 / Aston Villa-Liverpool (7-2) / SOFOOT.com


Aston Villa 7-2 Liverpool

Buts : Watkins (4e, 23e, 39e), McGinn (35e), Barkley (56e), Grealish (66e, 75e) pour Aston Villa // Salah (33e, 60e) pour Liverpool

Élémentaire, mon cher Watkins.

C’est un moment d’histoire, offert par Aston Villa. Il s’agit en effet de la première fois depuis 1963 que Liverpool encaisse sept buts, dans le championnat anglais. Aligné avec ses deux recrues Barkley et Watkins, Villa croque dans le ballon dès les premières minutes en mettant Liverpool sous une pression terrible. Sur la pelouse en l’absence d’Alisson, Adrián rate une relance et Ollie Watkins ouvre son compteur en Premier League, bien décalé par Grealish (1-0, 4e). Après une période de domination des Reds, donnant l’occasion à Martínez de s’illustrer dans les buts, la recrue la plus onéreuse de l’histoire des Villains s’offre un pion qui ne doit rien à personne après un déboulé à gauche (2-0, 22e). Le match devient, alors, carrément dingue : Salah hérite du ballon dans la surface pour réduire la mise (2-1, 33e), la frappe lointaine de McGinn déviée par Van Dijk finit au fond (3-1, 35e) et Watkins y va de son triplé de la tête face à une défense trop passive (4-1, 39e). Premier triplé encaissé par Liverpool depuis un certain Dimitar Berbatov, un soir de septembre 2010. En grande difficulté sur le plan collectif, les hommes de Jürgen Klopp semblent perdus sur la pelouse de Villa Park.

Et ce ne sont pas les quinze minutes passées dans l’intimité du vestiaire qui changent la donne, malgré le coaching tenté par Jürgen Klopp. Le thème de la soirée devient même de donner confiance aux recrues des locaux, puisque Ross Barkley y va de son but sur une frappe contrée alors qu’il n’est pas attaqué aux vingt mètres (5-1, 56e). Salah a beau soigner ses stats sur un bon ballon de Firmino (5-2, 60e), Liverpool n’y est plus et ce sont les hommes de Dean Smith qui se montrent les plus dangereux dans un match totalement fou. Lequel voit finalement Liverpool couler complètement, sur un doublé de Grealish. L’Anglais trouve d’abord la faille sur une tentative contrée par Fabinho (6-2, 66e), avant d’inscrire un nouveau pion en contre (7-2, 75e). Watkins manque finalement le quadruplé, en heurtant la barre. Un scénario cataclysmique pour des Reds totalement dépassés, et qui laissent le rival d’Everton seul en tête de la Premier League.

Le calice jusqu’à la lie.

Aston Villa (4-3-3) : Martínez – Cash (El-Mohammadi, 80e), Konsa, Mings, Targett – McGinn, Douglas Luiz (Nakamba, 80e), Barkley – Trezeguet (Traoré, 87e), Watkins, Grealish. Entraîneur : Dean Smith.

Liverpool (4-3-3) : Adrián – Alexander-Arnold, Gomez (Jones, 60e), Van Dijk, Robertson – Keita (Minamino, 46e), Fabinho, Wijnaldum – D. Jota, Firmino (Milner, 68e), Salah. Entraîneur : Jürgen Klopp.
TB





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.