L’OL contient Strasbourg / Ligue 1 / J7 / Strasbourg-Lyon (2-3) / SOFOOT.com


Mené de trois pions en première période, Strasbourg a relevé la tête mais subit finalement une nouvelle défaite (2-3) dans une partie un peu folle au cours de laquelle Habib Diallo et Tino Kadewere ont ouvert leur compteur sous leurs nouvelles couleurs. Karl Toko-Ekambi, lui, a signé un doublé. L’OL retrouve donc le goût des trois points, après cinq rencontres sans victoire.

Strasbourg 2-3 Lyon

Buts : H. Diallo (43e) et Aholou (55e) pour le Racing // Kadewere (12e) et Toko-Ekambi (25e et 42e) pour l’OL

Près de huit semaines que l’OL faisait du surplace dans le ventre mou du championnat, et broyait du noir. Cinq parties à mordre la poussière, à se montrer muet et à vivre dans l’incertitude au niveau comptable ainsi que sur le plan du mercato. Et si c’était l’heure des éclaircies ? La fenêtre des transferts s’est bouclée sans que Memphis Depay ni Houssem Aouar n’aient quitté la capitale des Gaules, la trêve internationale est passée et… ça y est, l’équipe de Rudi Garcia se remet à gagner ! Même quand elle va chercher deux fois le cuir au fond des ficelles, oui.

Profitant de la bonne entame du Racing, Ludovic Ajorque se règle en envoyant une chiche en tribune (3e) mais c’est bien l’OL qui dégaine rapidement : après une première frayeur par un Depay finalement signalé hors-jeu, Tino Kadewere (aligné à droite) profite d’un mauvais alignement de Lionel Carole et d’un Bingourou Kamara faiblard pour planter une première banderille dans l’élite (0-1, 12e). Jouant avec le feu, l’arrière-garde alsacienne est proche de se faire punir par Lucas Paquetá. Qui, pour sa (bonne) première avec l’OL, humilie Kamara avant de voir lui aussi le drapeau se lever (16e). Strasbourg est à la rue, Memphis accélère et sert un deuxième cadeau à l’attention de Karl Toko-Ekambi (0-2, 25e).

Diallo pressé

Il y a bien Ajorque pour sonner la révolte mais quand le Réunionnais met Jean-Eudes Aholou dans les meilleures conditions, Anthony Lopes se montre infranchissable (31e). À dix minutes de la pause, Thierry Laurey est bien obligé d’agir : il éjecte Carole de son dispositif, et lance un Habib Diallo à court de forme. Le RCSA se rebiffe, même si le pied droit d’Ajorque fait défaut (39e). Memphis, lui, pense doucher la Meinau en offrant bien malgré lui le doublé à KTE (0-3, 42e). En réalité, ce n’est que le début de l’opposition puisque Diallo fait trembler les filets pour l’un de ses premiers ballons strasbourgeois à la suite d’une première parade de Lopes (1-3, 43e).
La machine strasbourgeoise est relancée, alors les onze locaux repartent de l’avant : le gardien rhodanien empêche Diallo de signer le doublé d’une belle manchette, avant qu’Aholou ne le trompe quelques secondes plus tard à ras de terre (2-3, 55e). Jean-Ricner Bellegarde sauve de son côté le suspense, sur un nouveau frisson de Depay (59e). La Meinau s’enflamme à chaque offensive, l’OL étant obligé de rappeler à l’ordre son hôte lorsque Stefan Mitrović et Kenny Lala sauvent chacun leur tour un ballon sur leur ligne (73e). Intenable, Mohamed Simakan a l’égalisation au bout du pied mais ne trouve pas Ajorque (81e). Notamment à cause de Mattia De Sciglio, pas loin ensuite de servir le quatrième but à Memphis à l’autre bout du pré (85e). Le temps additionnel s’avère irrespirable, le graal parvenant finalement dans les mains de Thiago Mendes et compagnie. À un détail près, on aurait pu écrire que Lyon revenait en forme pour la coupe d’Europe.

Racing (4-1-4-1) : B. Kamara – K. Lala, S. Mitrović, L. Koné, L. Carole (H. Diallo, 37e) – Simakan – Bellegarde (I. Sissoko, 73e), Aholou, Thomasson (W. Majeed, 84e), Liénard – Ajorque. Entraîneur : Thierry Laurey.

OL (4-3-3) : A. Lopes – L. Dubois (De Sciglio, 72e), Marcelo, Denayer, M. Cornet – Paquetá (S. Diomandé, 86e) T. Mendes, Aouar (J. Lucas, 72e) – Kadewere (Dembélé, 63e), Toko-Ekambi, Depay. Entraîneur : Rudi Garcia.

Par Jérémie Baron





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.