Montpellier dompte l’OL / Ligue 1 / J1 / Montpellier-Lyon (2-1) / SOFOOT.com


Une nouvelle fois porté par un grand Téji Savanier, Montpellier a infligé à l’OL sa première défaite de la saison (2-1) mardi soir et grimpe à la cinquième place de Ligue 1.

Montpellier 2-1 Lyon

Buts : Savanier (38e, s.p., 59e) pour le MHSC // Depay (82e, s.p.) pour l’OL.

Téji Savanier est un juke-box humain, qui fout l’ambiance à chaque sortie et qui donne envie de se jeter dans un pogo. Balle au pied, le joueur montpelliérain colle des frissons. Sans le ballon, il faut le voir se déchirer sur chaque ballon et filer chaque goutte de sueur pour l’effort collectif. Pourquoi jouer les surpris ? Ce type est un distributeur à tubes, et la visite de l’OL à Montpellier n’a pas dérogé à la règle : Savanier a été de tous les coups, a renforcé sa cote de sympathie de quelques couches de plomb et a claqué un doublé épatant. Verdict de la foule : standing ovation. Verdict de la pelouse : deuxième victoire consécutive pour le MHSC, et voilà les Lyonnais au sol pour la première fois de la saison.

L’indigestion lyonnaise

Le chrono ne tourne que depuis deux minutes quand Savanier récupère un bon ballon plein axe et allume son premier pétard de la nuit, hors cadre. Dans la foulée, l’OL s’offre bien une balle d’ouverture du score, mais le centre de Cornet, dévié par Toko-Ekambi, vient boucler sa course contre le poteau gauche d’Omlin. On se dit alors que les Lyonnais, finalement déployés en 3-5-2 avec Guimarães en pointe basse, ont enfin la tête dans leur match, mais c’est tout l’inverse qui se profile : la première période des hommes de Garcia a été du 100% gras de porc sur l’échelle de l’indigestion, et Montpellier, venu avec ses attaques rapides et son pressing haut, a poussé le demi-finaliste de la dernière C1 dans les cordes, Andy Delort croquant d’abord une énorme occasion sous le nez de Lopes. Puis, dix minutes plus tard, sur un centre venu de la droite, Téji Savanier a vu Léo Dubois lui rentrer dans le lard et offrir un penalty aux supporters de la Mosson. Résultat, l’ancien Nîmois a enfilé le costume du Pirlo de l’Euro 2012 et a humilié Anthony Lopes d’une panenka aussi douce que parfaitement maîtrisée (1-0, 38e). Comme si tout n’allait déjà pas assez mal pour un OL incapable de pénétrer le bloc héraultais, Houssem Aouar, capitaine exceptionnel, a été foutu à la porte après une semelle sur Arnaud Souquet juste avant la pause. Bienvenue en enfer.

Revivez Montpellier – Lyon (2 – 1)

DJ Savanier

Ajustement de Rudi Garcia au retour des vestiaires : privé d’Aouar, le technicien lyonnais décide alors de faire monter Denayer d’un cran, de dessiner son onze en 4-3-2 et d’envoyer la paire Depay-Dembélé s’echauffer. Entré dix minutes après les citrons, le Néerlandais a alors pris une tarte en pleine tronche 360 secondes plus tard, lorsque sur un superbe centre de Ristic et à la suite d’un écran hyper intelligent de Laborde, Téji Savanier a réalisé un enchaînement magnifique pour siroter un doublé (2-0, 59e). Scène lunaire ensuite : averti et remplacé, Andy Delort est sorti furieux et a filé direct aux vestiaires, envoyant au passage quelques marrons dans les couloirs de la Mosson, avant de revenir ensuite sur le banc. Et l’OL, dans tout ça ? Garcia a tout tenté, déballé toutes ses réserves offensives et a vu Marcelo buter sur Omlin, puis Depay faire briller à son tour le portier suisse sur coup franc. Vexé, Florent Mollet a tenté de faire à son tour quelques étincelles, mais sa frappe a été trop fouettée pour inquiéter Lopes. C’était alors l’heure de se lever pour offrir une ovation à Savanier, mais aussi celle de la réaction lyonnaise, Hilton se faisant expulser lui aussi après un tacle mal contrôlé sur Cherki et laissant Depay réduire le score sur penalty (2-1, 82e). Insuffisant pour inverser le cours du scénario, malgré une bonne fin de match lyonnaise. Insuffisant pour filer la première victoire de la carrière de Garcia à Montpellier (le coach lyonnais est désormais à 2 nuls et 11 défaites à la Mosson). Insuffisant tout court pour l’OL. Montpellier (3-4-1-2) : Omlin – Mendes, Hilton, Congré – Souquet, Ferri (Mollet, 63e), Le Tallec, Ristic – Savanier (Chotard, 75e) – Laborde (Sambia, 86e), Delort (Mavididi, 63e). Entraîneur : Michel Der Zakarian.

OL (3-4-1-2) : Lopes – Andersen, Marcelo, Denayer (Bard, 68e) – Dubois, Caqueret, B. Guimarães (J. Lucas, 55e), Cornet (Dembélé, 75e) – Aouar – Toko Ekambi (Cherki, 68e), Kadewere (Depay, 55e). Entraîneur : Rudi Garcia.

  • Résultats et classement de Ligue 1

    Par Maxime Brigand





  • Source link

    Please follow and like us:

    Soyez le premier à commenter

    Poster un Commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


    *


    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.