Naples corrige l’Atalanta / Serie A / J4 / Naples-Atalanta (4-1) / SOFOOT.com


Naples 4-1 Atalanta

Buts : Lozano (23, 27e), Politano (30e), Osimhen (43e) pour Naples // Lammers (69e) pour l’Atalanta

Quand il joue, ce Napoli fait mal.

Face à l’Atalanta, qui fêtait son 113e anniversaire ce samedi (ainsi que le retour de Josip Iličić), les Partenopei n’ont fait qu’une bouchée des hommes de Gian Piero Gasperini au San Paolo (4-1). Un carton obtenu grâce à un premier acte parfait des Napolitains. Dans l’intensité et dans le pressing, le Napoli a été bien au-dessus et n’a pas tardé à faire tomber la foudre. Sur un centre côté droit de Giovanni Di Lorenzo, Marco Sportiello a devancé Victor Osimhen mais a détourné le cuir sur Hirving Lozano qui a scoré dans le but vide (1-0, 23e). Le Mexicain, pas en reste, ne s’est pas fait prier quelques minutes plus tard pour s’offrir un doublé : percussion plein axe suivie d’un enroulé de toute beauté (2-0, 27e), et voilà le break pour Naples. L’Atalanta, elle, n’est pas parvenue à trouver de relais dans le cœur du jeu ni à imprimer son rythme et son pressing qui sont pourtant sa marque de fabrique.

En face, Naples n’a pas ralenti pas la cadence. Et à l’entrée de la surface, Matteo Politano a expédié un missile dans la lucarne de Sportiello pour aggraver le score (3-0, 30e). Rayonnant dans le jeu, Victor Osimhen a même débloqué son compteur juste avant la pause afin de mettre un nouveau coup sur la tête de la Dea (4-0, 43e). Match plié, déjà, Gasperini commençant carrément à faire tourner en vue de la Ligue des Champions (déplacement à Midtjylland, ce mercredi). De son côté, Gattuso a redonné du temps de jeu à Kévin Malcuit ou Faouzi Ghoulam. Mais l’entraîneur a poussé une petite gueulante quand, suite à une percée chevaleresque de Crisitan Romero, l’entrant Sam Lammers a privé David Ospina d’un clean sheet (4-1, 69e).

Après sa défaite sur tapis vert face à la Juve, Naples a repris de très belles couleurs.

Napoli (4-2-3-1) : Ospina – Di Lorenzo, Manōlas, Koulibaly, Hysaj – Bakayoko (Lobotka, 75e), Ruiz (Demme, 82e) – Politano (Ghoulam, 60e), Mertens (Malcuit, 75e), Lozano – Osimhen (Petagna, 82e). Entraîneur : Gennaro Gattuso.

Atalanta (3-4-2-1) : Sportiello – Tolói, Romero, Palomino (Djimsiti, 45e) – Depaoli, De Roon, Pašalić, Gosens (Muriel, 81e) – Iličić (Malinovskyi, 62e), Gómez (Lammers, 54e) – Zapata (Mojica, 45e). Entraîneur : Gian Piero Gasperini.
AC





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.