Règlement à l’amiable entre la Lazio et Bruges / C1 / Gr. F / Bruges-Lazio (1-1) / SOFOOT.com


Club Bruges 1-1 Lazio

Buts : Vanaken (42e, sp) pour Bruges // Correa (14e) pour les Biancocelesti

Co-leaders du groupe F, la Lazio et le Club Bruges ont fait perdurer le statu quo à l’issue d’une confrontation animée, et malgré un forcing intense des Belges en seconde période ce mercredi soir.

Avec une Lazio décimée par les absences et orpheline d’Immobile ou Luis Alberto, la rencontre démarre au petit trot, et c’est sur un éclair de génie de Correa que le tableau de score se débloque. Bien servi par Marusić à l’entrée de la surface, l’attaquant argentin met la misère à Deli d’une feinte de corps sublime avant d’enrouler dans les filets de Mignolet (0-1, 14e). La Lazio peut alors temporiser, mais manque de se faire surprendre quand De Ketelaere dévisse en excellente position (23e). Les Belges ne se montrent pas trop farouches, et les Laziale peuvent en profiter pour piquer par à-coups (tête non cadrée de Caicedo à la 33e minute, joli contre annihilé in extremis à la 39e minute). Néanmoins, Patric vient tout ruiner en concédant un penalty grossier au marquage de Rits sur corner. Vanaken ne se fait pas prier pour ramener les compteurs à égalité (1-1, 42e).

Gonflés à bloc, les locaux entament la seconde période avec la volonté d’en mettre tout de suite un deuxième. Heureusement pour les Romains que Reina se détend admirablement sur une cartouche de Dennis (52e) ou une tête de Rits (64e), et heureusement que Dennis puis Sobol, excentré, mais confronté à un but grand ouvert, se foirent dans le dernier geste (66e). La déferlante bleu et noir s’abattra à nouveau sur la cage de Reina à la 79e minute, mais le portier espagnol fait encore des miracles, alors que Milinković-Savić aurait aussi pu forcer la décision pour les Italiens sans un grand Mignolet (77e).

Bruges (3-5-2) : Mignolet – Mata, Kossounou, Deli – Diatta, Vormer, Rits, Vanaken, Sobol – Dennis (88e, Krmenčík), De Ketelaere (84e, Lang) . Entraîneur : Philippe Clement.

Lazio (3-5-2) : Reina – Patric (46e, Pereira), Hoedt, Acerbi – Marusić, Milinković-Savić, Parolo, Akpa-Akpro, Fares (56e, Muriqi) – Correa, Caicedo (68e, Czyz) . Entraîneur : Simone Inzaghi.
DDG





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.