Tony Cascarino compréhensif à l’égard du mal-être d’Alexis Sánchez / Angleterre / Manchester United / SOFOOT.com

[ad_1]

Tony rime bel et bien avec empathie.

Le passage d’Alexis Sánchez à Manchester United ne restera pas dans les annales, et c’est un euphémisme. Auteur de seulement cinq buts pour les Red Devils, le Chilien a traîné sa peine lors de ses 18 mois au club. Une expérience qu’il a évoquée avec transparence : «  Lors de mon premier entraînement, je me suis rendu compte de beaucoup de choses. En rentrant à la maison, j’ai demandé à mes agents : « Est-ce qu’on peut mettre fin au contrat et repartir à Arsenal ? » […] Je leur ai dit que quelque chose ne tournait pas rond pour moi.  » Le joueur de l’Inter a reçu le soutien de Tony Cascarino. L’ancien attaquant de l’OM a confié avoir vécu une situation similaire au Celtic Glasgow, où il a évolué entre 1991 et 1992.

« J’ai ressenti la même chose, explique-t-il auprès de talkSPORT. Je suis arrivé et je n’ai pas eu le sentiment de faire partie de l’équipe, assez rapidement. Il y avait un peu de division, il y avait une énorme différence de salaires à ce moment-là. Je suis arrivé et je n’étais pas aussi en forme que j’aurais dû l’être, et je n’ai pas bien joué, ce qui n’a pas aidé. Mais je n’ai jamais eu l’impression d’avoir une voix. Quand vous ne jouez pas bien, vous n’avez pas de voix. Il est allé à Manchester United et ce qui se passe, c’est que plus vous êtes là-bas et que vous ne jouez pas bien, plus vous ne voulez pas ouvrir la bouche parce que vous n’êtes pas en position de force. Donc vous vous sentez assez vulnérable – et j’ai ressenti cela au Celtic. »

Griezmann acquiescera.
QB



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.