5 positions sexuelles pour (encore) plus d’intimité


SEXE – Connaissez-vous le sexe tantrique? Pour résumer grossièrement, la pratique consiste à se concentrer sur un échange d’énergies plutôt que de fluides corporels. On sent monter le désir mais on n’y cède pas. Ou en tout cas, pas tout de suite. C’est ensorcelant, intriguant et surtout : ça rapproche. Pas d’un point de vue physique non, plutôt émotionnellement, spirituellement. On se retrouve davantage connecté à l’autre parce qu’on prend le temps de sentir sa présence, son souffle, ses caresses.

Cette intimité est précieuse et parfois, on la recherche spécifiquement. On a besoin d’un moment où rien ne semble exister autour de nous, d’une sorte de bulle privilégiée qui fait du bien à l’âme et forcément, au corps aussi. Une situation singulière qu’il est possible d’accentuer, voire de provoquer, d’après la psychologue Holly Richmond. A Women’s Health, elle le garantit : certaines positions favorisent la connexion, puisqu’elles créent “un sentiment de sécurité, de confiance et de visibilité”.

On vous liste cinq parades amoureuses recommandées par la spécialiste, pour des nuits plus tendres et une relation plus douce.

1-L’angle droit

Le mode d’emploi : allongez-vous sur le côté droit. Votre partenaire s’agenouille en chevauchant votre jambe droite et en entourant votre jambe gauche autour de son côté gauche. Votre buste et le sien forment ainsi un angle droit.

Pourquoi ça rapproche : “cela vous permet de vous regarder dans les yeux et d’avoir une vue imprenable sur son corps”, commente Holly Richmond. Et ce, peu importe où vous vous situez. Parfait pour lui montrer à quel point la façon dont il·elle vous touche ou vous pénètre vous enthousiasme, par un gémissement, un sourire, un soupir. Niveau plaisir, l’angle droit offre de nombreuses possibilités de stimulation supplémentaire, type clitoridienne ou anale. Chaque partenaire peut ainsi tendre la main vers l’autre, et y aller de ses doigts de fées. Jouissif.

2-La cuillère inversée

Le mode d’emploi : allongez-vous sur le côté, l’un·e en face de l’autre, et placez une jambe, pliée, sur sa hanche pour laisser passer sa main, un sextoy ou son pénis entre vos jambes.

Pourquoi ça rapproche : vos deux visages sont à quelques centimètres seulement, vos corps bougent au même rythme, vos yeux ne se quittent pas. “On ne fait pas plus intime que ça !”, s’exclame l’experte. Et on la croit. D’ailleurs, pour la petite astuce, il est chaudement recommandé de tenter une transition en douceur quand vous avez envie de passer à autre chose, en migrant vers le missionnaire. Qui, il est temps d’être honnête, nous ravit plus qu’on aimerait l’admettre.

L’intimité par le cul : la clé d’une relation épanouie ?

Le mode d’emploi : Votre partenaire est assis·e sur une chaise ou sur le bord du lit ; vous lui faites face, quant à vous assis·e sur ses genoux, vos bras autour de son cou et vos lèvres à quelques centimètres des siennes.

Pourquoi ça rapproche : “Cette position est idéale pour le contact visuel et la proximité. De plus, vos corps se touchent beaucoup”, argumente la sexologue. Elle conseille d’inciter l’autre à se tenir de plus en plus près, et à le·la guider en lui murmurant au creux de l’oreille comment vous aimeriez qu’il·elle vous caresse. Si vous souhaitez qu’il·elle entre en vous, profitez de cet angle avantageux pour une pénétration en profondeur. Succès – sur tous les plans – garanti.

Terrafemina

Terrafemina

À voir également sur Le HuffPost: Durant le coronavirus, les retrouvailles impossibles des couples binationaux

« , »type »: »video », »meta »:{« url »: »https://www.youtube.com/watch?v=KEoUWP_YHJQ », »type »: »video », »version »: »1.0″, »title »: »Durant le coronavirus, les retrouvailles impossibles des couples binationaux », »author »: »LeHuffPost », »author_url »: »https://www.youtube.com/channel/UC9GGzAhhvhJO1hL10-BcgNA », »provider_name »: »YouTube », »description »: »L’un vit en Europe, l’autre en-dehors de l’espace Schengen, aux États-Unis. À cause de l’épidémie de coronavirus, ils ne se sont pas vus depuis des mois. Pour le HuffPost LIFE, Morgane et Zack nous expliquent les difficultés de cette relation longue distance en pleine pandémie. », »thumbnail_url »: »https://i.ytimg.com/vi/KEoUWP_YHJQ/maxresdefault.jpg », »thumbnail_width »:1280, »thumbnail_height »:720, »cache_age »:86400, »options »:{« _end »:{« placeholder »: »ex.: 11, 1m10s », »value »: » », »label »: »End on »}, »_start »:{« placeholder »: »ex.: 11, 1m10s », »value »: » », »label »: »Start from »}, »click_to_play »:{« label »: »Hold load & play until clicked », »value »:false}}}, »fullBleed »:false, »flags »:[], »enhancements »:{}, »options »:{« device »: »desktop », »editionInfo »:{« id »: »fr », »name »: »France », »link »: »https://www.huffingtonpost.fr », »locale »: »fr_FR »}, »slideshowAd »:{« scriptTags »:[], »otherHtml »: »

« }, »slideshowEndCard »:{« scriptTags »:[{« attribs »:{}, »scriptBody »: »rn (function(){rn var c = document.getElementById(‘taboola-endslate-thumbnails’);rn c.id += ‘-‘ + Math.round(Math.random()*1e16);rn rn var taboolaParams = {rn loader: « //cdn.taboola.com/libtrc/aol-huffingtonpost/loader.js »,rn mode: « thumbnails-b »,rn container: c.id,rn placement: « Endslate Thumbnails »,rn target_type: « mix »rn };rn rn if (typeof window.modulousQueue === « function ») {rn twindow.modulousQueue.add(function(){ doTaboola(taboolaParams); });rn } else {rn tdoTaboola(taboolaParams);rn }rn }());rn »}], »otherHtml »: »

« }, »isMapi »:false, »isAmp »:false, »entryId »: »5fb7a5f4c5b625a2ae6677cd », »entrySection »: »life », »isWide »:false, »headerOverride »:null, »noVideoAds »:false, »isNative »:false, »isHighline »:false, »vidibleConfigValues »:null, »customAmpComponents »:[], »ampAssetsUrl »: »https://amp.assets.huffpost.com », »videoTraits »:null}} »>



Source link

Please follow and like us: