7 postures de yoga compatibles avec le sexe


SEXUALITÉ – Elles nous permettent d’accéder à un état d’esprit apaisé et serein, de détendre nos muscles et de se soigner aussi bien le corps que l’âme. Les postures de yoga sont salutaires dans bien des situations, et le sexe n’est pas exclu. Qu’il s’agisse de bosser notre flexibilité, de rendre plus accessibles certaines parties de notre anatomie, ou simplement de se mettre au défi d’innover au lit, elles incarneraient ainsi de formidables alliées.

Envie de tester? On en a choisi sept, dont les sensations provoquées vaudraient le coup de se mettre la tête à l’envers, et les fesses en l’air.

1. La posture du chien tête en bas

Sorte de quatre pattes jambes tendues, le chien tête en bas permet d’étirer en profondeur les ischio-jambiers et les chevilles. On le pratique doucement, sans jamais forcer, pour sentir les tensions s’en aller. Une posture idéale quand on passe son temps assis·e à son bureau (nous), et qui figure parmi les premières à être enseignées lorsqu’on se lance dans l’aventure yoga.

À la regarder de plus près, on se rend aussi compte de son potentiel sexuel. Son angle particulier permet une pénétration en profondeur, et même une transition pour celles et ceux qui voudraient tester la position de la brouette. De quoi allier l’utile à l’agréable.

2. La posture du bébé heureux

On s’allonge sur le dos, sur le sol ou sur le lit, et on ramène ses genoux à son torse. On attrape ensuite sa voute plantaire avec ses mains, on écarte ses cuisses de part et d’autre de son corps. On peut alors lentement rouler vers la gauche puis la droite pour lâcher prise, et fermer les yeux. Puis, laisser l’autre nous caresser de ses doigts ou de sa langue.

“Le bébé heureux est aussi un excellent étirement pour l’intérieur de vos cuisses”, ajoute l’experte du plaisir et autrice Martha Langer dans un article pour Greatist. “Il peut nous aider à être plus à l’aise pour soulever nos jambes de la même façon pendant la position du missionnaire.” Un bonus non négligeable que de la pratiquer, donc.

3. La posture du cobra

Rien de plus simple que d’exécuter la posture du cobra. On s’allonge sur le ventre, et on relève le haut du corps en s’appuyant sur nos mains et en pliant les coudes, les orteils pointés vers l’arrière. Un moyen efficace de détendre ses omoplates, ses épaules, ou n’importe quel muscle contracté trop longtemps après une journée entière passée derrière l’écran.

Version cul, le cobra – si on ouvre légèrement les jambes – offre lui aussi un angle parfaitement adapté à une quelconque forme de pénétration (vaginale ou annale), voire invite aux joies de l’annulingus pour ses adeptes. À noter qu’avec un coussin glissé sous les hanches, les sensations ne seront que plus jouissives.

4. La posture du chat

Un exercice en deux temps. D’abord, on s’installe à quatre pattes, le dos droit. Puis, en inspirant, on relâche le ventre vers le sol en relevant la tête: le dos se creuse, les fesses montent. En expirant, on colle le nombril à la colonne vertébrale et on relâche la tête: le dos s’arrondit, les fesses rentrent légèrement.

Une technique qui aide à travailler la souplesse de la zone, ainsi que le transverse, le muscle profond de l’abdomen, mais aussi la mobilité pelvienne. De quoi rendre nos déhanchés plus fluides et nos ébats plus torrides, qu’on pratique l’acte en même temps que la posture, façon levrette, ou qu’on se serve de celle-ci pour s’échauffer.

À voir également sur Le HuffPost: Comment se protéger des IST quand on pratique le sexe oral



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.