À l’Eurovision 2021, qui représentera la France?

[ad_1]

France 2

L’Eurovision 2021 aura lieu à Rotterdam aux Pays-Bas les 18, 20 et 22 mai prochains

EUROVISION – La France connaîtra ce samedi 30 janvier son représentant au prochain concours de l’Eurovision. Celui-ci a été confirmé malgré la crise sanitaire et aura lieu en mai prochain à Rotterdam aux Pays-Bas. Pour y accéder, douze candidats sont en compétition dans l’émission “Eurovision France 2021, c’est vous qui décidez!” sur France 2 à 21h05. La dernière grande étape avant l’événement phare de la chanson européenne verra donc huit artistes solos, trois duos et même un trio croiser le fer.

Alexandra Redde-Amiel, cheffe de délégation française de l’Eurovision et directrice des divertissements et variétés de France Télévisions, avait confié le 30 novembre dernier au magazine Télé-Loisirs que les candidats en lice étaient “des artistes en développement”. 

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le casting est diversifié. Avec une parité parfaite, des chanteurs et chanteuses qui proviennent de différents horizons, cette soirée sera placée sous le signe du partage. Un partage à la fois culturel mais aussi plus intime.

Le duo métissé Andriamad, composé de Cécile et Kévin, a pour objectif d’offrir “une ode à l’ouverture aux autres” avec “Alléluia”.

Le trio, nommé “Amui”, vient de Tahiti et chantera “Maeva”. Un titre qui “invite à la célébration et à la découverte de l’autre, rythmée par des instruments traditionnels et le célèbre haka”, selon Eva Ariitai, Vaheana Fernandez et Ken Carlter, les trois membres du groupe.

Casanova, chanteur corse, a expliqué à Télé-Loisirs vouloir “représenter la culture de son île” avec sa composition “Tutti”. Un candidat pas inconnu du grand public puisqu’il a participé à la 7ème saison de “The Voice”. 

Autre ancien du télé-crochet de TF1, Terence James, Écossais de naissance, qui, avec “Je t’emmènerai danser” désire “rendre hommage à sa terre natale” avec la présence de cornemuses, donnant un aspect “unique” à son morceau selon le chanteur. 

Si certains candidats envisagent de faire honneur à leur terre d’origine, d’autres se mettent à nu ou souhaitent éveiller les consciences.

C’est le cas d’Ali, natif du Liban. Il a confié à TéléLoisirs qu’il avait “grandi dans l’exclusion” et qu’il souhaitait “porter un message” avec “Paris me dit”. Un message à ceux “qui peuvent être abattus par la vie”. 

Céphaz, qui est né et a vécu au Ghana, compte de son côté alerter la population sur les dangers de la surconsommation avec son titre “On a mangé le Soleil”. Un sujet qui lui tient à coeur, car “il a pu en observer les conséquences lors de son enfance passée en Afrique”. 

Le groupe “21 juin le duo”, composé de Julien et Manon, se mobilise lui pour le climat dans son titre “Peux-tu me dire?”. Le couple de chanteurs espère fédérer le public autour de la lutte contre le réchauffement climatique.

Juliette Moraine, elle, se livre totalement dans sa chanson “Pourvu qu’on m’aime”. Celle qui a participé à la comédie musicale “Roméo et Juliette” partage “son besoin d’être aimée” et les complexes “qu’elle a mis du temps à apprivoiser”.

Juliette Moraine n’est pas la seule à s’être longuement confiée, car Barbara Pravi, serbo-iranienne d’origine, nous invite aussi à la découvrir dans “Voilà”. La chanteuse connaît déjà l’Eurovision pour avoir co-composé “J’imagine”, le morceau vainqueur du dernier concours junior. 

Philippine, avec “Bah non”, désire parler d’une rupture difficile. Elle s’est faite connaître grâce au titre “C’est beau, c’est toi”, un titre composé par Slimane.

S’ajoutent à ces chansons sous forme de confidences des morceaux dansants comme celui du duo Pony X, qui chantera “Amour Fou”, avec l’envie de “faire danser les gens, sans prise de tête”.

Ainsi que celui de LMK “Magique”, qui “mêle de manière surprenante sa première passion, la harpe, et le reggae dancehall”, d’après la chanteuse, harpiste de formation.

Le choix des téléspectateurs

Contrairement à l’an dernier, où Tom Leeb avait été choisi en interne pour représenter la France au concours avant qu’il ne soit annulé, les téléspectateurs auront cette année une grande responsabilité dans le choix final. La soirée se décomposera en trois étapes.

Les douze finalistes se produiront avec leur titre original et seront dans un premier temps soumis au vote du public, qui désignera les sept meilleurs d’entre eux. Ces morceaux accèderont ainsi au vote ultime, mais ils ne seront pas les seuls. En effet, un huitième titre sera repêché par le jury, grâce à “l’Euro-ticket”. Enfin, la soirée s’achèvera par les votes finaux, partagés équitablement entre les téléspectateurs et le jury.

Le jury, présidé par le chanteur Amir, sera composé du Hollandais Duncan Laurence, dernier vainqueur de l’Eurovision (2019), de Marie Myriam, dernière représentante française à avoir remporté le titre, du couturier Jean-Paul Gaultier, mais également des chanteuses Natasha St-Pier et Chimène Badi, des comédiens Agustin Galiana et Michèle Bernier, ainsi qu’André Manoukian et Élodie Gossuin. 

Le show sera présenté par Laurence Boccolini en duo avec Stéphane Bern.

À voir également sur le HuffPost: Cœur de pirate improvise une chanson sur le coronavirus



[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.