Après l’attaque à Vienne, chasse à l’homme pour coincer un suspect


INTERNATIONAL – Des fusillades qui ont éclaté en plein centre de Vienne, en Autriche, ce lundi 2 novembre dans la soirée ont fait au moins deux morts.

Alors que le chancelier autrichien a dénoncé “une attaque terroriste répugnante”, l’un des assaillants a été abattu sur place par les forces de l’ordre mais “au moins un suspect se trouve en fuite”, a déclaré dans la nuit le ministre autrichien de l’Intérieur Karl Nehammer.

Les attaques n’ont à ce stade pas été revendiquées, quelques jours après des attentats survenus en France, et ont éclaté en tout début de soirée, à quelques heures de l’entrée en vigueur d’un reconfinement de l’Autriche pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

Sur place, les forces de police se sont mobilisées en nombre pour sécuriser les lieux et le ministre a appelé les habitants à faire montre de prudence et à rester chez eux. “Restez à la maison! Si vous êtes dehors, réfugiez-vous quelque part! Restez loin des lieux publics, n’utilisez pas les transports!”, a lancé la police sur son compte Twitter.

 Des policiers et des soldats ont été mobilisés pour protéger les bâtiments importants de la capitale. Le directeur général de la Sécurité publique, Franz Ruf, a annoncé “un renforcement des contrôles aux frontières” et la mise en place de barrages dans la ville pour coincer le suspect, comme le montrent les images ci-dessus et ci-dessous.

Il a en parallèle été annoncé que les enfants seraient dispensés d’école mardi 3 novembre. 

La police tchèque a indiqué de son côté avoir lancé des contrôles à la frontière avec l’Autriche. “La police mène des contrôles des véhicules et des passagers aux postes frontière avec l’Autriche, une mesure préventive à la suite de l’attaque terroriste à Vienne”, a indiqué la police tchèque sur Twitter.

La police tchèque a ajouté avoir mis en place “une surveillance des principaux sites juifs en république tchèque”, une mesure qui “ne prend pas seulement en compte la situation en Autriche”.

À voir également sur Le HuffPost: Attaque au couteau à Nice, ce que l’on sait



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.