attention à ces pratiques qui peuvent se terminer aux urgences !


Le sexe est majoritairement lié au plaisir, mais quelquefois, ce moment intime se termine aux urgences… Pour éviter ce cas de figure, découvrez quelles sont les pratiques sexuelles à surveiller.

>>> À lire aussi : Que se passe-t-il dans notre corps lorsqu’on fait l’amour ?

Le sexe n’est pas sans danger !

Avec la période que nous vivons actuellement, beaucoup de couples restent chez eux pour se retrouver et mieux se connaître l’un l’autre grâce au sexe. Toutefois, il y a des pratiques à éviter afin de ne pas transformer cette partie de plaisir en moment douloureux. Avant de tester une nouvelle pratique, veillez d’abord à vous renseigner pour éviter de mettre votre partenaire en danger. 

Par exemple, le Dr Gérald Kierzek, urgentiste et anesthésiste réanimateur interdit de faire rentrer de l’air dans le vagin lors d’un cunnilingus. En effet, souffler dans le vagin peut provoquer un pneumopéritoine, c’est-à-dire, une accumulation anormale de gaz dans l’abdomen, un phénomène rare.

Les urgentistes tombent fréquemment sur des patients qui se sont introduit des corps étrangers lors de pratiques anales. Le Dr Kierzek n’en revient toujours pas : « Nous voyons aujourd’hui des stylos introduits dans l’urètre de l’homme, ce qui est délirant, car cela produit des lésions hémorragiques et des infections ».

>>> À lire aussi : « Sexe Vanille » : tout savoir sur cette pratique sexuelle !

Sexe : attention à ces pratiques !

Si vous souhaitez pimenter vos moments intimes, allez doucement lors des positions acrobatiques. Une fracture du pénis est vite arrivée et malheureusement très récurrente. En effet, le sexe masculin n’est pas un os, mais peut se coincer à cause de son corps spongieux lors d’une position osée sur une table. Dans le même ordre d’idées, les traumatismes crâniens restent rares, mais sont tout à fait possibles lors de ces moments torrides.

Autre exemple : la fellation douloureuse. Il faut y aller assez fort, mais il s’agit d’une hémorragie au niveau du palais que le sexe vient taper. Enfin, la très méconnue et pas moins redoutée érosion du frein de la langue. Tout comme la rupture du frein du pénis, le frein de la langue peut également être sujet à une hémorragie au moment d’un cunnilingus. Si vous vous blessez lors de vos pratiques sexuelles, n’ayez pas honte d’en parler à votre médecin !

>>> À lire aussi : La position du noeud-coulant vous garantira un maximum de plaisir !

Publié par Justine le 29 Oct 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.