Attention à cette nouvelle arnaque qui fait de plus en plus de victimes

[ad_1]

Publié par Elisa le le 15 Déc 2020

Une nouvelle escroquerie a été subie par cinq clients sur Le Bon Coin qui pensaient acheter une voiture. TF1 a retracé cette histoire.

arnaque

>>> A lire aussi: Arnaque au rétroviseur: attention à ce fléau !

Ils pensaient faire une bonne affaire, mais ils se sont fait avoir. Un cybercriminel a mis en vente une voiture sur Le Bon Coin, première plateforme française de ventes et d’achats entre particuliers. A la vue du prix alléchant de 12 000 euros, cinq acheteurs ont réservé le véhicule sans même demander à le voir en vrai.

Mais au lieu d’effectuer le payement sur le site, l’escroc a envoyé un faux mail aux acheteurs, contenant un RIB  de compte bancaire. Seulement, les victimes ont versé la somme demandée en toute confiance, sans jamais acquérir la voiture.

Il utilise la carte grise de quelqu’un d’autre

Mais comment ont-ils pu tomber dans le piège ? C’est parce que l’annonce avait tout ce qu’il y a de plus réel. L’escroc a utilisé les photos et la carte grise d’un autre utilisateur qui vendait sa voiture pour 19 000 euros. Le criminel a fait mine d’être intéressé par le bien pour ensuite s’en servir. « On se met d’accord pour qu’il achète le véhicule. Il m’envoie sa pièce d’identité. Je lui envoie la carte grise pour qu’il puisse effectuer les démarches auprès de l’assurance. Depuis, je n’ai plus eu aucune nouvelle » , confie à TF1 Alexandre.

>>> A lire aussi: Amazon : Méfiez-vous de l’arnaque aux commentaires positifs !

Une arnaque à 60 000 euros

Interrogé par le média, Le Bon Coin souligne que « les annonces sont filtrées par des algorithmes (…). Si malgré ce contrôle, une annonce au contenu illicite est mise en ligne à tort et si elle fait l’objet d’un signalement, une équipe peut la retirer ». La plateforme rappelle également l’importance d’effectuer les payements directement sur son site. En effet, cela permet d’éviter ce type d’arnaque. L’escroc a donc réussi à soutenir cinq fois 12 000 euros, c’est-à-dire 60 000 euros. Le compte bancaire du cybercriminel a été localisé au Benin, en Afrique de l’Ouest.

>>> A lire aussi: Arnaque : un plombier profite des dépannages d’urgence pour augmenter la facture à… 3 000 € !

Publié par Elisa le le 15 Déc 2020

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.