Au Royaume-Uni, des élus bannis de certains pubs après leur non à la proposition de Rashford


Whiskers / Facebook / MICHAEL REGAN / AFP

Au Royaume-Uni, des bars, restaurants ou commerces bannissent des députés conservateurs après leur vote contre une proposition de la star de Manchester United, Marcus Rashford.

ROYAUME-UNI – Persona non grata. Des députés conservateurs sont désormais bannis de certains restaurants ou magasins au Royaume-Uni pour avoir voté contre une motion soutenue par le footballeur Marcus Rashford visant à lutter contre la pauvreté infantile, rapportent nos confrères du HuffPost britannique lundi 26 octobre.

L’appel de la star de Manchester United à nourrir gratuitement plus d’un million d’enfants de familles défavorisées pendant les vacances scolaires a rencontré un écho considérable au Royaume-Uni, sans convaincre le gouvernement conservateur. Le pays le plus endeuillé en Europe par le Covid-19, avec plus de 44.000 morts, est confronté actuellement à la fois à de difficiles retombées économiques et à une deuxième vague très violente dans les régions les plus pauvres, notamment au Nord de l’Angleterre où est né et joue l’attaquant de 22 ans.

Une première victoire à l’été

Sous la pression d’une campagne menée par Marcus Rashford, distingué par la reine Elizabeth II et fait Membre de l’ordre de l’Empire britannique (MBE), le gouvernement du Premier ministre conservateur Boris Johnson s’était résolu en juin à prolonger durant l’été un programme de fourniture de repas gratuits aux enfants défavorisés mis en place pendant le confinement et la fermeture des écoles.

Le refus initial de l’exécutif de maintenir ce programme d’aide au cours de la période estivale, malgré l’appel émouvant en ce sens lancé par le footballeur et un coût limité au vu des sommes astronomiques engagées contre la crise sanitaire, avait provoqué un feu nourri de critiques, y compris au sein du parti au pouvoir.

Mais la proposition de Marcus Rashford de reconduire l’opération durant les vacances de la Toussaint et celles de Noël a rencontré l’opposition du gouvernement de Boris Johnson. Tout en saluant l’action “formidable” du footballeur, le Premier ministre n’a pas cédé, rappelant avoir augmenté les aides sociales pour les familles: “Nous ne voulons pas voir des enfants qui ont faim cet hiver, à Noël et certainement pas en raison de l’inattention du gouvernement”.

Des cafés, magasins ou même groupes de musique réagissent

Choqués par ce refus, certains cafés, restaurants ou magasins ont décidé de bannir les députés ayant voté contre la proposition de Rashford.

Le député Steve Double ne pourra ainsi plus se rendre dans les cafés “Whiskers” et “Coffee on the Corner”, à St Austell et Newquay, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Les deux commerces l’ont annoncé sur les réseaux sociaux.

Réaction identique du Globe pub, à Fishguard au pays de Galles, qui a décidé de bannir ses deux députés régionaux. “Toute personne permettant, de manière active ou passive, que des enfants aient faim ne peut avoir aucune humanité selon nous”, écrit l’établissement sur Facebook.

De même, le député Ben Bradley, qui avait estimé que les bons alimentaires pour les enfants “finissaient” entre les mains “de drogués” ou dans les “bordels”, ne pourra pas se rendre aux concerts du groupe folk Ferocious Dog, tout comme le ministre des Finances Rishi Sunak.

“Le député Ben Bardley a l’interdiction d’assister à tous nos concerts pour avoir voté pour affamer les enfants! Rishi Sunak en a aussi l’interdiction pour avoir dit que notre industrie n’est pas viable!”, a écrit le groupe sur Facebook.

Dans une “NOTE POLIE” placée sur sa porte d’entrée, le magasin d’articles de sports Runners Centre à Lancaster, dans le nord-ouest du pays, prévient que le député David Morris n’est pas le bienvenu. 

 

Certains députés conservateurs se sont tout de même étonnés de la position ferme de Boris Johnson, alors même que les gouvernements en Écosse, au Pays de Galles et en Irlande du Nord ont mis en place des bons pour des repas pendant les vacances.

Le retard de l’Angleterre a suscité une vague de soutien à la campagne de Marcus Rashford de la part de municipalités, d’écoles et d’entreprises, y compris la plateforme de livraisons de repas Deliveroo et la chaîne de supermarchés Waitrose, proposant d’aider à fournir des repas gratuits aux enfants cette semaine.

Les clubs de football anglais et leurs supporters ont quant à eux fait des dons importants pour les banques alimentaires. Des pubs ou organisations sportives se sont mobilisés pour nourrir des enfants de leurs quartiers.

À voir également sur Le HuffPost : Boris Johnson menace l’UE d’un no-deal à moins d’un changement fondamental, Macron lui répond



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.