Castaner annonce une loi contre les violences économiques faites aux femmes


ANNE-CHRISTINE POUJOULAT via Getty Images

Christophe Castaner, le président du groupe LREM, novembre 2020 

POLITIQUE – Après la loi Schiappa en 2018, visant notamment à interdire le harcèlement de rue, “la grande cause du quinquennat” devrait avoir un deuxième texte à l’Assemblée nationale cette année, contre les violences économiques faites aux femmes.

C’est en tout cas ce qu’indique Christophe Castaner, le patron du groupe LREM à l’Assemblée nationale, ce samedi 13 février dans les colonnes du Parisien. “Trop de femmes en sont encore victimes. Quand votre conjoint détourne vos revenus ou votre carte bancaire, qu’est-ce qu’il vous reste comme autonomie?”, interroge l’ancien ministre de l’Intérieur.  

Contrôler le versement du salaire

Avec la présidente de la délégation aux droits des femmes du Palais-Bourbon, Marie-Pierre Rixain, ils vont présenter un texte pour “poursuivre notre lutte en faveur de l’égalité femmes-hommes” qui concernera les violences économiques faites aux femmes, souvent première pierre de l’édifice des violences conjugales.

Ce texte interdira à tout employeur de verser le salaire d’une personne sur le compte d’un tiers, comme c’est aujourd’hui possible. “Nous voterons donc l’obligation de versement du salaire sur un compte bancaire au nom du salarié ou sur un compte commun”, annonce Christophe Castaner.

Il prévoit l’étude de cette proposition de loi pour la semaine du 8 mars, symboliquement la date de la journée internationale des droits des femmes.

 

À voir également sur Le HuffPost“Au bout de 3 séances, qu’est-ce qui se passe?” Le chèque psy étudiant, une mesure fragile



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.