Ces soirées sexuelles trash qu’il organisait en présence de ses enfants…


Publié par Elisa le le 16 Jan 2021

Camille Kouchner a dénoncé l’inceste de son beau-père, Olivier Duhamel, dans son nouvel ouvrage. Elle raconte également les soirées obscènes qu’il organisait dans sa maison de vacances.

>>> A lire aussi: Olivier Duhamel : son déjeuner secret avec Brigitte Macron interroge !

Le nouvel ouvrage de Camille KouchnerLa familia grande, est paru le 7 janvier dernier. Un livre qui a fait le buzz puisque la jeune femme y dévoile des gros secrets de famille. En effet, elle accuse son beau-père, Olivier Duhamel, d’inceste envers son jumeau durant les années 80. Elle écrit également sur des soirées très obscènes que le politicologue organisait dans sa maison de vacances sur la Côte d’Azur.

Des soirées sordides devant les enfants

Chaque été, Olivier Duhamel invitait de nombreux amis de la sphère politique dans sa seconde résidence à Sanary-sur-Mer, dans le Var. Cette maison était pour lui “un instrument pour asseoir son pouvoir et entretenir ses réseaux” , décrit L’Obs. Mais il ne s’agissait pas seulement de pouvoir. En effet, ces soirées étaient considérées comme “trash” par de nombreux convives.

Certains des parents et enfants s’embrassent sur la bouche. Mon beau-père chauffe les femmes de ses copains. Les copains draguent les nounous. Les jeunes sont offerts aux femmes plus âgées” , se souvient Camille Kouchner dans son ouvrage. Elle raconte également comment sa mère l’a incitée à avoir des rapports sexuels à l’âge de 12 ans. “Tu comprends, j’ai fait l’amour à l’âge de 12 ans. Faire l’amour, c’est la liberté. Et toi, qu’est-ce que tu attends ?” , lui aurait dit Evelyne Pisier.

>>> A lire aussi: Affaire Olivier Duhamel : “Il m’a dit qu’il avait fait des choses affreuses” de nouvelles révélations chocs !

Des révélations choquantes

La belle-fille d’Olivier Duhamel va encore plus loin dans ses propos. Elle confie dans son livre que “le soir, il arrive que les gosses doivent mimer devant les parents des scènes de sexe”. Des révélations choquantes qui font froid dans le dos.

Après ces accusations, l’avocat a démissionné de toutes fonctions, dont celle de conférencier à Sciences Po. C’est donc Louis Schweitzer, 78 ans, qui a été élu provisoirement à sa place à la tête de la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP).

>>> A lire aussi: “Mon frère était pervers” : quand Olivier Duhamel tentait de justifier ses gestes incestueux

Publié par Elisa le le 16 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.