Cet happening anti-masque a coûté une arrestation et sa chaîne YouTube à ce troll américain


LE BON LIEN – “Fuck les masques! Je n’en porterai pas!”. C’est l’intervention qu’un Youtubeur américain anti-masque relativement connu s’est permise dans plusieurs commerces outre-Atlantique. 

Tandis qu’il se filmait en même temps, Baked Alaska, alias Tim Gionet, a refusé de porter le masque dans deux commerces différents, en insultant et harcelant les vendeurs. Les images postées ensuite sur sa page YouTube, lui ont valu la fermeture de sa chaîne. Dans l’un de ses happenings anti-masques, le Youtubeur a également fait face à la police, appelée par les employés.

Censuré par les réseaux

Son compte Twitter avait déjà été fermé quelques jours plus tôt. Réapparu sur YouTube avec ces nouvelles vidéos provocantes, il ne lui reste désormais plus que son compte Twitch et son Instagram aux plus de 22.000 abonnés.

Les vidéos de ces derniers “exploits” ont été relayés sur Reddit après la fermeture de son compte YouTube. Sur la plateforme de curation de contenus, les images sont très largement commentées. La plupart des internautes désapprouvent l’agressivité de Baked Alaska et les positions de plus en plus extrêmes du Youtubeur en passe de devenir un triste troll parmi d’autres.

De Buzzfeed aux anti-masques

L’homme de 33 ans a d’abord été commentateur pour BuzzFeed avant de soutenir Donald Trump en 2016 et de rejoindre les théories des suprémacistes blancs. Il explique sa conversion des idées libérales à l’extrême droite par l’exaspération que lui procurait ce qu’il qualifie de pensée “politiquement correcte”.

Oscillant ensuite entre excuses pour la promotion du racisme et de la haine que ses contenus véhiculaient et nouvelles plongées dans l’univers complotiste et antisémite, Tim Gionet a fini par se radicaliser définitivement à droite toute.

Qualifié désormais de néonazi, tant sur sa page Wikipédia que par de nombreux internautes, le feu Youtubeur est depuis plusieurs mois un actif soutien de Donald Trump en vue des élections américaines de novembre. Un tatouage à l’effigie du président, rendant hommage à sa longue mèche orange, orne ainsi son bras.

À voir également sur Le HuffPost: Après une manifestation des anti-masques allemands, Berlin durcit le ton



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.