cette déclaration qui fait scandale en plein confinement…


Le directeur général d’Amazon France était invité chez BFMTV ce jeudi 5 novembre. Il “ne voit pas pourquoi on priverait les Français” du Black Friday.

Suite à la crise sanitaire, de nombreux commerces dits “non essentiels” ont vu leur chiffre d’affaires baisser considérablement. Certains ont même du fermer leur porte. A l’approche du Black Friday le 27 novembre prochain et des fêtes de fin d’année, c’est la guerre entre le e-commerce et le commerce physique. Et pour changer, Amazon est encore dans le viseur. Le Conseil National des Centres Commerciaux réclame l’annulation du Black Friday pour l’entreprise. Le directeur général d’Amazon France, Frédéric Duval, n’a toujours pas exclu cette possibilité, mais ne souhaite pas en arriver là.

Amazon est pour le Black Friday

J’ai très envie qu’il y ait un Black Friday sur Amazon à la fin du mois de novembre. C’est un moment où les Français font des économies. C’est un moment où les Français préparent Noël et je ne vois pas pourquoi on priverait les Français de cette fête de promotion. Je ne vois pas pourquoi on priverait les entrepreneurs français et les fournisseurs français de cette manne qui est celle du Black Friday” , a-t-il déclaré au micro de BFMTV.

Déjà en fin octobre dernier, la ministre déléguée à l’Industrie Agnès Pannier-Runacher avait annoncé avoir demandé à Amazon de suspendre la campagne sur le pré-Black Friday. Une requête que le directeur général a tout de suite acceptée. “On m’a demandé de retirer une pub radio sur le ‘Black Friday avant l’heure’. Je l’ai fait en responsabilité et nous verrons pour la suite“, a indiqué Frédéric Duval. Il espère tout de même pouvoir maintenant le Black Friday en France. Pour l’instant, rien n’a officiellement été décidé.

Amazon pour la digitalisation des petits commerces

Il a tout de même rappelé que les commerces physiques et les commerces non physiques étaient “complémentaires” et a invité les petits commerçants à se digitaliser. Interviewé ce jeudi par Le Parisien, Amazon a annoncé des nouvelles mesures pour aider ces petits commerces. L’entreprise propose notamment un “abonnement mensuel à 39 euros durant trois mois, ainsi qu’un “crédit de 200 euros pour faire leur promotion en ligne”.

A lire aussi: La réponse choc des librairies contre Amazon ! (VIDEO)

Publié par Elisa le 05 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.