cette promesse que le gouvernement ne pourrait peut être pas tenir… le portefeuille des Français pourrait en prendre un coup


Lutter contre la pandémie de Coronavirus demande beaucoup d’argent au gouvernement. En effet, l’État multiplie les gestes envers les Français et a mis en place un plan de relance à 100 milliards d’euros. Comment trouver cet argent ? Les impôts vont-ils augmenter ?

>>> À lire aussi : Impôt sur le revenu : quel sera le barème pour 2021 ?

La pandémie de Coronavirus va-t-elle se répercuter sur nos impôts ?

La pandémie de Coronavirus met la France à mal. L’Hexagone met tous les moyens de son côté pour endiguer l’épidémie et soutenir l’économie après le passage dévastateur du virus. Tout cela coûte beaucoup d’argent ! En plus des dépenses essentielles pour faire face à l’épidémie, le gouvernement multiplie les gestes à l’intention des Français comme le chômage partiel, les chèques-vacances ou encore les aides aux soignants.

Le gouvernement ne s’arrête pas là et met en place son plan de relance de 100 milliards d’euros qui va continuer de creuser les déficits. En effet, “L’Europe nous apporte 40 des 100 milliards du plan de relance”, précise le porte-parole du gouvernement. C’est dans un échange pour Ouest-France que Gabriel Attal évoque l’effrayant sujet des impôts et des finances de l’État.

>>> À lire aussi : Calendrier des impôts : à quoi faut-il s’attendre jusqu’à la fin de l’année ?

Les impôts vont-ils augmenter ?

Le porte-parole du gouvernement se veut clair : “Nous avons fait le choix de répondre à la crise quoi qu’il en coûte”. Il rappelle à quel point l’État est venu en aide aux Français et aux entreprises après le confinement : “Sans cela, nous aurions eu des faillites à gogo”. Par la suite, Gabriel Attal met les points sur les i à propos du plan de relance : “Ce ne sera pas de l’argent qu’elle prendra sur les participations des Etats. Elle va se créer de nouvelles ressources. En faisant payer leurs impôts aux géants du numérique, par exemple”.

Il confirme une nouvelle fois que ce n’est pas aux contribuables de régler la facture avec une hausse des impôts : “Emmanuel Macron s’était engagé  en 2017 à maintenir les dotations aux collectivités. Cet engagement sera tenu jusqu’à la fin du quinquennat. Et il n’y aura pas d’augmentation d’impôts tant qu’il sera président de la République”. En ce qui concerne le futur : “Nous allons nantir la dette : nous ferons en sorte de la rembourser à très long terme, avec les fruits de la reprise économique”.

Où le gouvernement va-t-il trouver les 60 milliards d’euros restants ?

>>> À lire aussi : Bonne nouvelle : l’Institut Pasteur de Lille estime avoir trouvé un traitement efficace contre le Coronavirus !

Publié par Justine le 08 Oct 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.