Claude Brasseur en cinq films cultes


CINÉMA – Le dernier de la bande d’“Un éléphant ça trompe énormément” s’en est allé ce mardi 22 décembre à l’âge de 84 ans. Mais Claude Brasseur a joué dans plus d’une centaine de films, télévision et cinéma confondus, en près de 60 ans de carrière. 

Enfant de la balle, il débute au théâtre en 1955, et il devient un acteur populaire grâce à quelques rôles cultes, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article

De 1971 à 1973, il prête ses traits à Vidocq, dans la série télé éponyme, où il remplace Bernard Noël, le premier acteur à avoir joué ce personnage en 1960. Au cinéma, il est définitivement repéré en 1974 grâce au film “Les Seins de glace” de Georges Lautner, où il donne la réplique à Mireille Darc et Alain Delon. 

En 1976, Claude Brasseur se fait une bande d’amis inoubliable dans “Un Éléphant ça trompe énormément”, pour lequel il remporte un César du meilleur acteur dans un second rôle. Un succès confirmé trois ans plus tard avec le César du meilleur acteur pour son rôle dans “La Guerre des polices”. 

Son physique râblé de baroudeur, au regard sombre et vif, lui a valu de nombreux rôles de dur à cuire, mais avec toujours un fond de tendresse. Il restera aussi associé au rôle du père de Sophie Marceau (Vic) dans “La Boum”, sorti en 1980, et plus récemment au vacancier attaché à son emplacement dans “Camping” dont le premier volet sort en 2006. 

À voir également sur Le HuffPost: Dans “The Crown”, ces 3 épisodes cultes n’ont pas grand-chose de vrai



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.