Couvre-feu avancé à 18h: la carte des départements menacés


COVID-19 – “Plus de visibilité”. C’est ce que Jean Castex va tenter de donner, lors de sa conférence de presse ce jeudi 7 janvier, aux secteurs touchés par la crise sanitaire. Avant de prendre peut-être des mesures “plus lourdes” la semaine prochaine. Mais il ne devrait pas annoncer que de nouveaux départements sont concernés par le couvre-feu avancé à 18h au lieu de 20h, comme c’est déjà le cas pour 15 départements depuis le début du mois.

Ce couvre-feu avancé, mis en place pour tenter de ralentir l’épidémie et éviter ainsi un nouveau reconfinement, est censé s’appliquer dans les départements où le seuil d’alerte maximale est dépassé, comme l’avait expliqué l’exécutif fin décembre. Un seuil fixé avec trois indicateurs: quand l’incidence dépasse les 250 cas pour 100.000 personnes en population générale, quand il est au-dessus des 100 pour 100.000 personnes de plus de 65 ans et quand les services de réanimation sont occupés à plus de 30% par des patients atteints du Covid-19. 

En se basant sur les données actuelles, plusieurs départements se rapprochant de ces seuils (voire les dépassant) sont sous la menace d’un couvre-feu avancé. Comme vous pouvez le voir dans notre carte ci-dessous, ils se situent pour la plupart dans le centre-est ou le sud-est du pays.

En rouge, les départements actuellement en couvre-feu à 18h. En orange, les autres départements dont les indicateurs sont particulièrement préoccupants:

En termes de taux d’incidence dans la population générale, selon les derniers chiffres de Géodes (semaine glissante du 28 décembre au 3 janvier), le Haut-Rhin dépasse les 224 cas pour 100.000 habitants, soit quasiment autant que dans le département voisin des Vosges déjà sous couvre-feu à 18h (236). Même chose pour l’Allier dont le taux d’incidence (227) est nettement plus élevé qu’en Saône-et-Loire voisine (un peu moins de 199), également déjà en couvre-feu avancé. Les Bouches-du-Rhône, les Alpes de Haute-Provence, la Côte d’Or et le Cher semblent aussi en situation de passer en couvre-feu avancé.

Si leurs taux d’incidence en population générale ne font pas partie des plus alarmants de France, d’autres départements inquiètent aussi en raison de leur taux d’incidence élevé chez les personnes âgées, à l’image de la Somme, de l’Aube, du Vaucluse et surtout de la Nièvre (qui approche les 500), comme le montrent les chiffres de Santé publique France au 6 janvier. Quant au taux d’occupation des services de réanimation, il dépasse déjà les 30% dans une très large partie du pays.

A voir également sur Le HuffPost: Covid-19: ils ont reçu les premiers vaccins contre le virus en France



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.