Covid: Le Royaume-Uni ne vaccinera que les personnes à risque


Anadolu Agency via Getty Images

Partout dans le monde, comme sur cette photo prise début octobre en Turquie, des essais sont en cours pour tenter de trouver un vaccin contre le coronavirus. Et au Royaume-Uni, on sait déjà quelle sera la stratégie de vaccination. 

CORONAVIRUS – Une campagne ciblée. Le programme de vaccination contre le covid-19 au Royaume-Uni s’adressera, s’il est possible, en priorité aux plus âgés et aux professions à risque mais pas à toute la population, a indiqué ce dimanche 4 octobre la responsable du dossier auprès du gouvernement.

Nommée au printemps par le gouvernement britannique présidente du groupe de travail chargé de la vaccination contre le coronavirus, Kate Bingham a déclaré au Financial Times qu’une vaccination générale de la population “ne se produira pas”. “Nous avons juste besoin de vacciner toutes les personnes à risque”, a-t-elle expliqué dans un entretien mis en ligne dimanche soir.

“On parle du ‘temps qu’il faudra pour vacciner toute la population’ mais c’est erroné. Il n’y aura pas de vaccination des personnes de moins de 18 ans. Ce sera un vaccin pour les seuls adultes, pour les personnes âgées de plus de 50 ans, et particulièrement pour le personnel soignant, le personnel des maisons de retraites et les plus fragiles”, a-t-elle précisé.

Le pays le plus endeuillé d’Europe

Le Royaume-Uni a dépassé dimanche le seuil des 500.000 cas, pour plus de 42.000 décès. Ce qui en fait le pays le plus endeuillé d’Europe du fait de la pandémie. Il connaît comme d’autres pays européens une résurgence des cas qui a poussé les autorités à imposer de nouvelles restrictions, rendant d’autant plus élevées les attentes d’un vaccin.

Le gouvernement britannique a déjà commandé des dizaines de millions de doses de vaccins des différents programmes en cours actuellement, notamment celui mené par l’université d’Oxford et AstraZeneca, sans savoir s’ils vont aboutir.

Espérant éviter un reconfinement national, le gouvernement britannique multiplie les actions locales pour tenter de contrôler la propagation du virus.  Le Premier ministre Boris Johnson a prévenu dimanche matin dans une interview sur la BBC que l’hiver serait “rude” et que des “mois mouvementés” attendaient encore les Britanniques, avant une possible amélioration de la situation sanitaire au printemps.

À voir également sur le HuffPost: Les plages britanniques prises d’assaut au moment du déconfinement du printemps



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.