Danemark abat des millions de visons pour se protéger du covid-19


Ce mercredi 4 novembre, le Danemark va abattre 15 millions de visons pour se protéger du covid-19. A priori, l’animal serait un vecteur de transmission du virus et aurait même le pouvoir de réduire l’efficacité des vaccins… Pourtant, aucune étude scientifique n’a vérifié le bien-fondé de cette hypothèse génocidaire.

>> A lire aussi : Coronavirus : 100 000 visons abattus en Espagne, une mesure drastique qui fait scandale !

Le Danemark abat 15 millions de visons

Ce mercredi 4 novembre, le Danemark prend une décision aussi meurtrière qu’invraisemblable. En effet, selon le gouvernement, les visons seraient capables de transmettre activement le covid-19 en plus de ralentir l’efficacité des vaccins. En cause ? 12 personnes contaminées par un genre de mutation.

Et c’est ainsi que la Première ministre prend la parole pour expliquer son geste. “ Le virus muté via les visons peut créer le risque que le futur vaccin ne fonctionne pas comme il le doit (…) Il est nécessaire d’abattre tous les visons.” Pourtant, du côté des recherches scientifiques, rien n’a permis d’attester de cette hypothèse. “Je n’ai vu aucune nouvelle séquence du virus provenant du Danemark depuis mai” explique une chercheuse de l’université de Bâle, en Suisse.

>> A lire aussi : Covid-19 : Pourquoi nous pourrions bien fêter Noël sans sapin ?

La question des anticorps

A priori, ce qui pose problème au gouvernement Danois, ce serait la répercussion de la mutation du virus présumé sur les anticorps. “ Cette nouvelle version du Covid-19 détectée sur des visons ne réagit pas autant aux anticorps que le virus normal. Les anticorps ont toujours un effet, mais pas aussi efficace ” explique le responsable de l’Autorité danoise de contrôle des maladies infectieuses.

Et comme les 12 personnes concernées travaillent aux alentours des fermes d’exploitation des visons, les animaux ont immédiatement été incriminés dans cette affaire. D’ailleurs, selon le ministre de la santé, “les recherches ont montré que les mutations pouvaient affecter les actuels candidats pour un vaccin contre le Covid-19.” Voilà pourquoi, le gouvernement procède à l’abattage massif de la majeure partie de la production nationale avec des conséquences économiques qui peuvent s’avérer désastreuses, sans parler du reste…

Source : HuffPost

Publié par Claire le 06 Nov 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.