De la viande de synthèse va être mise en vente, une première mondiale

[ad_1]

Eat Just est une société qui fabrique de la viande synthétique (ou cultivée, in vitro…) en laboratoire. L’autorité de régulation singapourienne vient d’autoriser la vente de cette viande cultivée. Et c’est une première mondiale ! Explications avec le Tribunal Du Net.

A lire aussi >>> Un steak créé à partir de cellules humaines vient d’être mis au point par un scientifique 

Vente autorisée de la viande cultivée

Il s’agit d’une étape historique pour l’industrie de la viande. Eat Just, une start-up américaine, a passé haut la main un examen de sécurité de l’Agence alimentaire de Singapour. Par conséquent, elle est désormais autorisée à mettre en vente de la viande cultivée en laboratoire. L’entreprise évoque une « avancée pour l’industrie alimentaire mondiale » et espère que d’autres pays prendront la même décision. Elle ajoute également que des partenariats ont déjà été établis à Singapour, avec plusieurs fabricants locaux, pour produire sa viande de poulet en culture.

L’objectif de la viande cultivée est clairement de réduire l’impact de la production industrielle de bétail. Pour rappel, c’est 130 millions de poulets qui sont abattus au quotidien pour leur viande, 4 millions de porcs et 1 million de bovins. Ce processus nouveau ne nécessite pas l’abattage d’un animal, car les cellules peuvent être prélevées sur des animaux vivants. Et ça, c’est une bonne nouvelle !

nuggets de poulet

Des prix en hausse

Ces morceaux de poulet risquent de coûter aussi chers qu’une volaille de très, très bonne qualité. Du moins jusqu’à ce que la production soit largement étendue. Sur le long terme, Eat Just affirme que cette viande cultivée deviendra moins chère que la viande traditionnelle. « Nous devrons nous situer au-dessus du coût du poulet conventionnel, ce qui devrait se produire dans les années à venir« , a prévenu le cofondateur et PDG, Josh Tetrick.

Reste à savoir si cette viande cultivée en laboratoire, et commercialisée bientôt, arrivera à séduire les consommateurs. C’est en tout cas une belle avancée pour la cause animale, et, évidemment, environnementale.

A lire aussi >>> KFC développe une méthode de bio-impression 3D pour fabriquer du poulet 

Source : TrustMyScience

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.