des élèves de primaires ont regardé des vidéos porno en classe


C’est un bug informatique qui a traumatisé toutes une classe d’enfants âgés de 10 ans. En cours d’informatique dans une école près de Perpignan, les élèves ont regardé des vidéos porno. Les parents d’élèves portent plainte.

>>> À lire aussi : « Il faut parler de la sodomie aux enfants dès 5 ans, 6 ans : les propos chocs de Karl Zéro !

À Perpignan, des enfants traumatisés à l’école

Les parents font entièrement confiance aux écoles et aux professeurs pour laisser leurs enfants entre de bonnes mains et compléter leur éducation. Pourtant, un établissement scolaire a failli à cet engagement de la pire manière qui soit. Pendant plusieurs semaines, des enfants de 10 ans scolarisés dans une école près de Perpignan ont pu regarder des vidéos porno pendant les cours.

Il s’avère que l’école primaire située à Vinça donne des cours d’informatique où un ordinateur est attribué à chaque élève. D’après l’inspecteur d’académie, Frédéric Fulgence, l’accès à des sites pornographiques résulte d’un bug informatique, relate Le Figaro.

Toutefois, une enquête est ouverte : « Nous avons un protocole de sécurité au sein des écoles. Les sites pornographiques ou violents sont bien évidemment bloqués. Et là, visiblement, le système ne s’est pas déclenché. Il faut vraiment qu’on sache pourquoi. A priori, c’est un problème technique ».

>>> À lire aussi : Une école primaire interdit de « lancer les élèves par dessus la grille de l’entrée »

Perpignan : une enquête est ouverte

Mis au courant il y a quelques jours, les parents d’élèves n’en reviennent pas. Choqués, plusieurs d’entre eux ont déposé une main courante au commissariat de Perpignan, dévoile France 3 Occitanie. Damien se confie au journal : « J’ai appris cela il y a quatre jours. Quand j’en parle, je tremble, ma femme est en pleurs. Comment va-t-on pouvoir rattraper cela? Nous sommes allés voir notre médecin généraliste. Il nous a donné une ordonnance pour aller consulter un pédopsychiatre ».

L’école a envoyé un courrier aux parents d’élèves se disant « navrée » par cet événement. Un psychologue est désormais disponible dans l’établissement afin d’écouter les enfants traumatisés par ce qu’ils ont vu.

>>> À lire aussi : Un enfant retrouvé pendu chez lui suite à des années de harcèlement : « On le traitait de gros, de gras, de pédé parce qu’il faisait du cheval »

Source : Le Figaro

Publié par Justine le 08 Déc 2020



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.