Des librairies verbalisées pour non respect du click and collect


ASSOCIATED PRESS

Comme chez Shakespeare & Company, beaucoup de librairies en France ont gardé pignon sur rue grâce au système du « Click & Collect ».

LIVRES – Des centaines de commentaires et plus d’un millier de partages. Depuis sa publication sur Facebook, ce mercredi 18 novembre, le message des Jours Heureux, une librairie située à Rosny-sous-Bois en Seine-Saint-Denis, alimente la colère des lecteurs. 

En cause, l’annonce selon laquelle deux librairies du département auraient été verbalisées pour non respect du “click & collect”, pratique permettant aux libraires de distribuer, depuis le seuil de leur magasin, les livres commandés en ligne par les clients.

Pour la première, aux Lilas, c’est arrivé, il y a dix jours. La seconde, à Bagnolet, ce mardi 17 novembre. Chacune a reçu une amende de 135 euros, plutôt qu’une mise en garde. Elles risquent 3700 euros pour récidive.

“C’est peu dire que nous sommes atterrés, écrit la librairie Les Jours Heureux. Qu’attendent de nous l’État et les forces de l’ordre? Nous dépensons une énergie folle à tenter de survivre en étant fermés, à un mois de Noël qui représente un quart de notre chiffre d’affaires. Nos milliers de livres et jeux en stock prennent la poussière.”

Elle poursuit: “Nous nous plions docilement à ces ordres absurdes, nous travaillons sans relâche pour permettre aux lecteurs, enfants et adultes, de trouver un peu de réconfort dans la lecture et nous en avons tous bien besoin, et que récoltons-nous? Des PV.”

Le commissariat s’excuse

Contactée par France Bleu, la responsable de la Librairie des Beaux lendemains à Bagnolet raconte sa version des faits. Sur les coups de 18 heures, les forces de l’ordre seraient arrivées. Sur place, elles auraient indiqué à la gérante que la table de retrait des commandes n’était pas assez proche de la porte, une solution qu’elle avait trouvée pour permettre aux livraisons de se frayer un passage.

“Nous aurions dû la coller à la porte, quitte à ne plus accéder aux vitrines […], quitte à servir nos clients sous une pluie battante, ironise-t-elle. L’absurdité dans toute sa splendeur.”

Au moment où sont présents les policiers, trois personnes s’abritent sous l’entrée du magasin. Il s’agit d’une mère et de ses deux enfants. Il faisait froid et nuit, mais ils ne sont pas vraiment entrés, ils ne se sont pas baladés dans la boutique et ils n’ont pas touché aux livres”, a-t-elle ajouté, bien décidée à contester l’amende.

C’est ce qu’a fait la librairie Folies d’encre, aux Lilas. Grâce au soutien du Syndicat de la librairie française, leur amende a été retirée. Le commissariat de la ville a présenté ses excuses, indique Libération. Son commandant, avec lequel le quotidien est entré en contact, précise qu’il va “gérer ça en interne”, sans donner davantage de commentaires.

“Dans notre bon droit”

“Sommes-nous réellement hors la loi, se demande la responsable des Beaux lendemains sur Facebook. C’est la question qui nous taraude quand ces messieurs quittent les lieux avec leurs menaces. Le syndicat de la librairie française nous confirme que nous sommes dans notre bon droit et que cette verbalisation est tout simplement abusive. Abus de pouvoir donc qui justifie une suppression de l’amende.”

Les deux cas de figure qui se sont présenté=s en Seine-Saint-Denis interrogent. Les modalités du “click & collect” ont-elles changé? Les librairies sont-elles toujours autorisées à le pratiquer? Si oui, pourquoi ont-elles été verbalisées? Contacté par Le HuffPost, le ministère de la Culture n’a pas encore répondu à nos sollicitations. 

Cette polémique intervient dans un contexte délicat pour les libraires, un mois avant les fêtes de Noël, période décisive pour elles. Alors que le gouvernement avait refusé de les intégrer à la liste des commerces autorisés à rester ouverts pendant le confinement, les librairies espèrent désormais faire partie de ceux qui rouvriront fin novembre ou au début du mois de décembre.

À voir également sur Le HuffPostPour Gaël Faye, la fermeture des librairies nuit à la renommée française



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.