Deux clusters du variant britannique du coronavirus découverts en France… l’inquiétude grandit


Publié par Jessy le le 07 Jan 2021

Lors de sa conférence de presse, Jean Castex a annoncé que les frontières entre la France et le Royaume-Uni resteront fermées « jusqu’à nouvel ordre » . Une décision importante en vue de l’augmentation des cas dans le pays, avec notamment un variant britannique du Covid-19. Mais en France, deux clusters du variant britannique auraient été découverts.

>> À lire aussi : Covid-19 : Un cas de la nouvelle souche du virus britannique détecté en France inquiète beaucoup !

Deux clusters incluant le variant britannique du Covid-19 dans deux régions

Alors que Jean Castex a tenu une conférence de presse ce 7 janvier, indiquant que les lieux culturels, sportifs, les restaurants et les bars resteront fermés jusqu’à début février minimum, une autre mauvaise nouvelle frappe la France. Les autorités sanitaires ont découvert deux nouveaux clusters en France, qui impliquent le variant britannique du coronavirus.

La Bretagne et l’Île-de-France sont, pour le moment, les deux seules régions où ce variant a été détecté. Une surveillance accrue est donc de rigueur dans ces deux régions. De son côté, Jean Castex et Oliver Véran ont annoncé que les personnes qui ont potentiellement été infectées par le variant britannique du coronavirus auront un résultat au test PCR douteux. Leur test devra donc être soumis à des examens plus profonds.

Jean Castex

>> À lire aussi : Covid-19 : Les enfants plus touchés par le variant britannique ? Cette théorie qui inquiète

Combien de cas recensés en France ?

L’ARS a, pour le moment, décelé 19 cas de contamination du variant britannique du covid-19. En Bretagne et en Île-de-France, les autorités sanitaires devront être minutieuses lors des tests PCR dans les prochains jours. Face à ce variant britannique, les citoyens s’inquiètent d’un troisième confinement en France, plus stricte que celui connu en octobre 2020. « Si nous devons prendre des décisions, au même titre que les autres pays, elles seront prises » a déclaré Jean Castex lors de la conférence de presse. Alors que cette nouvelle vient remettre en question l’efficacité du vaccin en France, Oliver Véran persiste lors de conférence de presse : « Quand on a un test PCR douteux, on l’envoie dans un laboratoire afin de savoir si c’est le variant anglais ou non […] Ce variant est plus contagieux, mais on ne sait pas s’il est plus dangereux à ce stade » a annoncé Oliver Véran.

>> À lire aussi : Reconfinement : Un troisième confinement total, comme en mars, envisagé pour fin janvier ?

Source : La Dépêche 

Publié par Jessy le le 07 Jan 2021



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.