Élections américaines: La « victoire volée » de Trump n’a pas plu aux chaînes d’info


Captures d’écran CNN et MSNBC

Alors que Donald Trump assurait une nouvelle fois (et toujours sans preuves) que sa victoire à l’élection présidentielle américaine était en train d’être volée, les chaînes d’information locales ont coupé court à sa diatribe.

ÉTATS-UNIS – “Et nous voilà de nouveau dans une posture inhabituelle: celle de devoir non seulement interrompre le président des États-Unis, mais surtout de devoir le corriger.” Jeudi 5 novembre au soir, Donald Trump a une nouvelle fois pris la parole au sujet du dépouillement en cours de l’élection, clamant que la victoire était en train de lui être volée. Ce qui n’a pas du tout plu aux chaînes d’information en continu. 

Deux jours après une première sortie du même genre dans la nuit qui avait suivi l’élection, le président américain encore listé les États où selon lui le comptage des voix devrait s’arrêter et celui où des “fraudes” seraient commises. Mais s’ils avaient diffusé en intégralité ces propos mensongers mardi soir, les médias américains ont rapidement décidé de lui couper le sifflet ce coup-ci, laissant la démocratie faire son œuvre. 

Sur MSNBC par exemple, le spécialiste en matière de droit constitutionnel qui parlait avant l’intervention de Donald Trump n’a même pas eu le temps de prendre une pause qu’il était déjà rappelé pour corriger les propos présidentiels. Et d’expliquer qu’aucun “vote illégal” n’avait pour l’heure été rapporté dans cette élection aux États-Unis -au contraire de ce que disait le président- et que la victoire de Donald Trump ne pouvait aucunement être déclarée, au contraire de ce que disait le président. 

De son côté, la chaîne conservatrice Fox News (qui soutient de moins en moins Donald Trump) a affiché rapidement un bandeau expliquant que le président américain “prétendait” qu’il y avait eu de la fraude et des tentatives pour biaiser l’élection. Ironiquement, la formulation choisie pouvait(volontairement?) se lire comme allant encore plus loin et accusant directement Donald Trump d’être en train de tricher. 

Mais c’est sûrement CNN, la plus précautionneuse des chaînes d’information en continu outre-Atlantique depuis la soirée électorale, qui a montré son opposition aux sorties infondées de Donald Trump. Affichant dès que nécessaire un bandeau “Sans aucune preuve, Trump assure qu’il est victime de triche”, la chaîne a également très vite arrêté de diffuser sa prise de parole. 

Et dans un style que n’aurait pas renié le président, la star de la chaîne Anderson Cooper a déclaré: “C’est donc le président des États-Unis. C’est la personne la plus puissante du monde et tout ce que nous voyons, c’est une tortue obèse retournée sur la carapace qui s’agite en plein soleil en réalisant que son heure est passée, et qui refuse de l’admettre.” 

Quelques minutes plus tard, une autre star de la chaîne connue pour ses éditos corrosifs, Jake Tapper, s’est également lancé dans une analyse sans retenue de la séquence. “Quelle triste époque pour les États-Unis… Les gens voient le président accuser sans preuve les citoyens de lui voler l’élection. Essayer d’attaquer la démocratie de la sorte, avec ce déluge de contrevérités, en répétant mensonge après mensonge après mensonge après mensonge…” 

À l’heure où sont écrites ces lignes, le décompte des bulletins envoyés par correspondance depuis parfois plusieurs semaines se poursuit dans les cinq États-clés où se jouera l’élection présidentielle américaine (Arizona, Caroline du Nord Georgie, Nevada et Pennsylvanie). La tendance indique que Joe Biden, à qui il ne manque plus que six grands électeurs pour l’emporter, est le grand favori de ces derniers instants. Jeudi soir, un peu avant la prise de parole de Trump, il déclarait ainsi n’avoir plus “aucun doute” sur sa victoire.  

À voir également sur le HuffPost: Eric Trump, fils cadet du président, épinglé pour une fake news





Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.