En Italie, la tempête Alex fait au moins un mort et des disparus

[ad_1]

MÉTÉO – Des inondations ont fait au moins un mort et deux disparus dans la nuit du vendredi 2 au samedi 3 octobre dans le nord de l’Italie, selon les secours, et le coeur de Venise devrait être submergé dans la journée.

Les intempéries ont frappé la Lombardie, la Vénétie et la Ligurie, région limitrophe du sud-est de la France où neuf personnes étaient portées disparues samedi après des pluies diluviennes et des crues soudaines. La ville de Vintimille a notamment été touchée, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

Un pompier volontaire est mort au cours d’une intervention dans le Val d’Aoste (nord-ouest) et un homme, de nationalité italienne, est porté disparu à la frontière franco-italienne, près du tunnel routier de Tende. Une autre personne est portée disparue dans le Piémont.

La vigilance rouge a été levée samedi matin dans les Alpes-Maritimes où plusieurs personnes étaient recherchées par les secours après des crues qualifiées d’“exceptionnelles” par Météo France.

Selon un bulletin diffusé à 6h, Météo France a observé que “les pluies sont faibles sur les Alpes-Maritimes”. “Néanmoins, l’état des cours d’eau non surveillés signalés en forte crue justifie le maintien du département en vigilance orange”, alerte le prévisionniste.

À Venise, habitants et touristes convergeaient pour observer l’“acqua alta”, une marée haute anormale inondant des dizaines de boutiques et hôtels ainsi que la fameuse place Saint-Marc.

La montée des eaux, attendue à son pic à la mi-journée, devrait être limitée par un nouveau système de digues mobiles. La cote est estimée à 1,35 mètre, contre 1,87 m l’an dernier en novembre, une des mesures les plus hautes jamais enregistrées.

Le projet MOSE (Moïse en italien, Module expérimental électromagnétique) est un système d’ingénierie complexe permettant “l’imperméabilisation” de la Sérénissime grâce à 78 digues placées aux points d’entrée de la lagune.

Il s’agit d’un réseau de caissons remplis d’eau, censés pouvoir se relever en 30 minutes, pour créer une barrière capable de résister à une montée des eaux de trois mètres au-dessus de la normale.

À voir également sur Le HuffPost: La tempête Alex fait de gros dégâts dans les Alpes-Maritimes

[ad_2]

Source link

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.