Jean Messiha, dernier énarque de Marine Le Pen, quitte le RN


NurPhoto via Getty Images

Jean Messiha et Marine Le Pen au Salon du Made in France à Paris en novembre 2019. 

POLITIQUE – C’est donc sans l’étiquette Rassemblement national que Jean Messiha ferraillera désormais sur le plateau de CNews. Dans une interview accordée à Valeurs actuelles ce mercredi 4 novembre, l’énarque de Marine Le Pen officialise son départ du parti d’extrême droite. 

Un claquement de porte qui résulte “de plusieurs mois de réflexions”, explique l’intéressé, déplorant que le RN peine ”à susciter un grand élan populaire qui se traduit par des victoires très franches dans les urnes”. Jean Messiha conteste également certains choix faits par le parti lepéniste. “Comme celle d’investir pour Paris, la capitale de la France, un candidat non-RN, parfaitement inconnu, d’un niveau affligeant et qui a, sans surprise, enregistré un résultat d’une faiblesse historique (1,2%)”, tacle celui qui s’était porté volontaire (en vain) pour porter la flamme tricolore face à Anne Hidalgo et Rachida Dati. 

Selon lui, le RN “c’est un peu comme une équipe de foot qui a beaucoup de supporters et un sélectionneur plein de bonne volonté mais qui ne gagne pas ou très rarement. On ne peut pas constamment dire que c’est la faute du terrain, de l’arbitre, du ballon ou des journalistes sportifs. Il y a sans doute d’autres explications et je me sens plus à l’aise et plus libre pour y réfléchir en dehors du RN”.

“Marion a un talent remarquable”

Plus loin, l’ex-leader des “Horaces” (un groupe d’intellectuels qui conseillait la candidate en 2017) reconnait à Marine Le Pen “du caractère, des convictions et de la constance” et assure auprès de Libération qu’il en a moins auprès de la présidente du RN qu’aux gens qui l’entourent. “Marine est une belle personne. Mais son entourage est en revanche constitué de gens dont le pouvoir de nuisance est inversement proportionnel à ce qu’ils apportent”, étrille-t-il, en écho à des critiques récurrentes qui sont émises en interne. 

Libéré de la discipline de parti, Jean Messiha n’hésite dorénavant plus à regarder du côté de Marion Maréchal, sujet ô combien sensible à Nanterre. “Marion a un talent remarquable et elle est très appréciée par la base. Elle a aussi cette intelligence de se construire patiemment en se confrontant au réel. Elle aurait pu bénéficier d’une promotion météorique en raison de ses liens familiaux”, observe-t-il.

Auprès de L’Opinion, Jean Messiha fait savoir que son avenir politique est encore à écrire. “Marion, Zemmour, Ménard, je vais voir tout le monde”, explique cet ex-membre du Bureau national du RN, esquissant le spectre de l’union des droites. Tout ce que Marine Le Pen déteste. 

A voir également sur Le HuffPost: Pour Marine Le Pen, ”Éric Dupond-Moretti, c’est Christiane Taubira en pire”



Source link

Please follow and like us:

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.